En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Le soir est-il le meilleur moment pour faire l’amour ?

Déborah Galopin
meilleur moment pour faire l'amour

Vous souvenez-vous de vos parties de jambes en l’air qui pouvaient avoir lieu à toute heure de la journée ou de la nuit et même plusieurs fois d’affilées ? Oui, vous étiez jeunes, vigoureux et fous de désir l’un pour l’autre. C’était une chouette époque… En même temps que la passion s’apaise, les rapports sexuels s’espacent. On passe de 4 fois par jour à 1 fois, puis cette fois devient hebdomadaire puis mensuelle voire trimestrielle. Et finalement, on se cale un moment pour le faire, c’est presque convenu.

Alors, le soir est-il vraiment le meilleur moment pour faire l’amour ?

Le sexe par confort

Le sexe, ça se passe dans un périmètre bien défini : dans le lit conjugal. Parce que la chambre c’est là où on dort et donc le moment où on se retrouve nécessairement à deux, au contact de l’autre. C’est un endroit confortable, on est presque déjà en position, à l’horizontale et les draps sont moins chiants à nettoyer que le canapé en tissu. Rien d’étonnant donc à ce que les personnes privilégient ce lieu pour s’ébattre joyeusement, ni même que ce soit le soir qui soit le moment favoris pour le faire.

Selon une étude, l’heure la plus fréquente pour faire l’amour se situerait entre 22h et 1 h. Pour 72 % des personnes, c’est le moment durant lequel elles se sentent libres ou tout simplement parce qu’elles étaient déjà au lit. Seuls 28 % admettent qu’il s’agit d’une véritable spontanéité sexuelle.

La sexualité serait donc davantage un élément qui s’intègre à la routine du quotidien. De nombreux couples le font le soir et cela leur convient très bien, mais il se peut aussi que l’habitude prenne le pas sur l’envie, qu’on le fasse sans véritable désir, plus pour la forme qu’autre chose.

La crainte de passer à la casserole :

Pour les femmes, ce rendez-vous hebdomadaire/mensuel/trimestriel (rayez la mention inutile) peut être source de pression. À force que les choses soient tellement bien réglées entre vous : tous les vendredis soirs après Elementary, cette sensation de « devoir passer à la casserole », peut carrément devenir oppressant. Sentir le truc venir à dix mille kilomètres, c’est aussi émoustillant que de devoir manger une crevette crue congelée. Voilà comment votre femme peut se retrouver à vous sortir toujours la même excuse : « désolé, pas ce soir, je suis fatiguée ». Parce qu’il n’y a rien qui est venu l’émoustiller et se sent presque dans une situation de devoir par rapport à vous. En terme de sexy-attitude, on peut carrément mieux faire. Voilà comment tomber dans ce sentiment de routine peut donc vous faire perdre progressivement votre libido.

Le sexe doit être un moment de plaisir, une envie commune partagée, un élan, pas un truc que vous devez ranger au même niveau que les tâches domestiques. Il ne suffit pas de s’accorder ce moment parce qu’il est approprié pour le faire, mais il faut aussi le construire, le nourrir d’imagination, de suggestions, de conversations, de caresses…

Wake up !

C’est le moment où on vous dit « Wake up ! » Qui a décidé que vous deviez faire l’amour à 22 h 30 après que les mômes soient couchés, que vous ayez mangé, regardé un épisode de la dernière série de Netflix ? Qui ? Vous, bien sûr. Alors, c’est qu’il est grand temps de changer vos habitudes. Le sexe c’est pas juste « les gosses sont couchés, dépêchons-nous tant qu’ils dorment ! ». Comment peut-on bien faire l’amour dans ces conditions ?

D’autant que quand on se met au lit, ce n’est certainement pas le moment où on est le plus en forme. On a notre journée de boulot dans les pattes, les soucis du quotidien qui nous taraudent et on ne pense plus qu’à une chose : dormir ! Autant dire que le sexe n’est clairement pas une priorité dans ces circonstances. Rien d’étonnant donc à ce que votre femme refuse les galipettes au profit d’une heure de sommeil supplémentaire. Ce n’est pas contre vous, c’est juste… biologique.

À l’inverse, le matin est un moment plus propice, car on est reposé, les soucis de la veille sont oubliés et on est prêt à redémarrer la journée du bon pied. Alors oui, on a la gueule de travers parce qu’on n‘est pas bien réveillé, on a l’haleine pas fraîche, mais est-ce vraiment ça l’important ? Se réveiller, sentir la peau chaude de l’autre contre soi et soudain avoir envie d’elle est certainement beaucoup plus naturel que de le faire parce que Elementary vient de se terminer.

Créez un contexte :

Votre femme n’a certainement aucune envie d’être considérée uniquement comme un corps, oserais-je même dire « un morceau de viande ». Même si vous ne la voyez pas comme telle, c’est surement ce qu’elle pense si vous lui rappelez que ce soir, c’est le soir des câlins. Elle a besoin d’un contexte, de quelque chose qui la fait un peu rêver, c’est pourquoi vous devez lui donner envie et pas seulement à 23h30 quand vous rejoignez votre lit. Le confort, les principes, le sexe n’en a que faire !

Votre femme doit sentir que vous avez envie d’elle pour ce qu’elle est, pas parce que vous vous êtes rendu compte que cela faisait longtemps et qu’il était temps de s’y mettre. Rappelez-lui que vous l’aimez, montrez-le-lui. Pas seulement le vendredi soir, mais n’importe quand. Que c’est sa présence qui vous excite, qui vous anime et non pas le manque et vos désirs d’homme. En ayant des gestes et des paroles en dehors de ce moment convenu, même si cela ne paraît pas grand-chose, cela fera toute la différence, car vous reconnecterez alors sexe et sentiments.

Ce qui importe ce n’est pas tant de le faire le matin ou le soir, mais plutôt de ramener un peu de spontanéité dans l’acte sexuel. De ne pas le faire par confort, mais parce qu’on aime l’autre, de se donner le temps de s’aimer en dehors des heures du quotidien. Cela doit être un moment privilégié pour vous deux que vous n’êtes pas obligés de planifier. Même si la journée vous bossez, n’oubliez pas tous les moments que vous avez à deux, 7 nuits par semaine et le week-end. Alors si vous sentez que votre libido fait la gueule en ce moment, c’est peut-être le signe qu’il est temps de bousculer un peu votre quotidien au lit.

« Chéri, surprend-moi ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *