En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Les ronflements

Florence Pelletier de daphnecoaching
les mauvaises nuits

Comment sortir du cauchemar des ronflements ?


Le sujet de discussion entre femmes à la fin d’une soirée entre amis bien arrosée, c’est ? Les ronflements de leur cher et tendre bien sûr appelé ronchopathie qui touche 24 % des hommes et 15 % des femmes. Les Chinois y voient un signe de bonne santé, ma copine Murielle une cause de divorce. C’est un bruit qui peut atteindre les 95 dB, autant dire qu’il peut empoisonner la vie de couple ou des célibataires et être un frein sérieux à une relation naissante. Des couples, cependant, parviennent à trouver des solutions pour vivre avec ce que certains vont appeler un « tue-l’amour », alors c’est un sujet pour nous, pour vous !

Témoignages pour mieux comprendre

Sophie n’en peut plus « cela fait 20 ans que ça dure, Jérôme adore dormir sur le dos comme un bébé, sauf que toutes les nuits, il ronfle. J’ai tout essayé, mais rien n’y a fait. Depuis je me suis habituée à ne plus écouter, mais j’ai du mal encore à comprendre qu’il ne fasse rien. C’est un égoïste… »

Luc constate : « mon premier mariage était un peu bancal et mes ronflements ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, nous nous sommes séparés. Depuis ma nouvelle compagne dort dans une chambre à part et nous vivons ainsi pas trop mal, au moins nous dormons ! » Jane fait des essais : « en désespoir de cause, nous avons tout essayé, s’endormir avant l’autre, mais quand l’avion à réaction décolle, plus moyen de dormir ».

Odile a tenu deux ans avec un mari ronfleur « les premières années j’ai résisté, j’ai pris des kilos, commencé une dépression et puis je me suis dit que cela ne pouvait pas durer, que je tenais à notre couple, et j’ai décidé de dormir deux nuits par semaine dans une autre pièce, je suis moins fatiguée et nous avons retrouvé une belle relation ».

Jean, célibataire lui souffre de ses ronflements, « je me prends des coups d’oreillers, des coups de pied quand je dors avec quelqu’un et je me demande comment une fille va supporter cela sans fuir ! »

Si vous interrogez votre entourage, ce sujet est drôle pour certains, mais douloureux pour d’autres.

Il ou elle ronfle, mais pourquoi ?

Il y a de petits et de gros ronfleurs, des occasionnels et des réguliers et nous allons chercher la cause de ces bruits nocturnes et d’ainsi éviter de leur taper dans le dos, de siffler….

– La surcharge pondérale est un facteur déclenchant et si vous perdez 4 ou 10 kg cela peut considérablement améliorer les choses. En maigrissant, vous pouvez réduire la masse graisseuse de votre gorge et ainsi améliorer la circulation de l’air dans celle-ci. Cela suffit fréquemment à faire cesser les ronflements. Allez au régime, c’est l’été, faites plaisir à votre amoureux !

– Un nez bouché où l’air circule mal peut causer des ronflements nocturnes.

Un dilatateur nasal peut être une solution. Développé par une équipe de recherche de L’E.N.S, il se place à l’entrée des narines et procure une amélioration respiratoire très nette. C’est d’après, les témoignages, un peu moche, mais efficace pour certains. Si vous avez l’impression d’avoir constamment une narine de bouchée, vous pouvez vérifier auprès d’un ORL que vous n’avez pas une déviation de la cloison nasale. Ce souci se règle grâce à une petite opération. Vous pourrez ensuite dire adieu aux rhumes et rhinites allergiques à répétition. 😉

– La consommation d’alcool ou de myorelaxants avant de dormir est à éviter.

– La fumée de cigarette assèche les muqueuses et favorise le ronflement (de plus, l’odeur du baiser à la nicotine pas top, mais c’est un autre sujet !).

– La position du dormeur, genre gros bébé sur le dos les mains en l’air.

– Puisqu’on parle de bébé, la femme enceinte en raison de sa prise de poids peut se mettre à ronfler elle aussi.

– Des problèmes gastriques peuvent vous donner l’impression d’avoir la gorge toujours prise. Si vous avez des problèmes fréquents de remontée acide ou de brûlure d’estomac, il peut être bon de vous orienter vers un gastro-entérologue.

– D’autres causes (amygdales trop volumineuses, polypes, mal disposition des mâchoires…), mais je ne suis pas ORL.

Des solutions peuvent être trouvées !

Dans un premier temps, il faut en parler en couple avant que l’ambiance ne se dégrade !

Luce a commencé par s’endormir plus tard, finir sa nuit  dans la pièce d’à côté pour finalement adopter des boules Quiès : « je me couche et je mets mes boules Quiès, c’est sûr on ne se parle plus qu’au réveil mais depuis je dors mieux et quand je suis enrhumée je dors dans la pièce à côté pour mieux respirer ».

Échanger avec notre ronfleur chéri pour lui dire que nous dormons mal est important pour qu’il prenne conscience du problème (nous entendons rarement nos propres ronflements…). S’il souhaite nous voir fraîches comme la rosée du matin et s’il nous aime, ce serait un acte d’amour de sa part de prendre un rendez-vous chez un ORL qui, peut-être, aura la solution. Il existe également des centres du ronflement et des troubles du sommeil dans toute la France qui peuvent vous aider à trouver ensemble des réponses.

Nous pouvons également l’aider à perdre un peu de poids en l’encourageant à ne se resservir qu’une seule fois !

Certains couples plus vieux choisissent de faire chambre à part après quelques années de mariage et de se retrouver quand ils le souhaitent. D’autres n’envisagent pas de se séparer pour la nuit. C’est à vous d’y réfléchir ensemble ou de vous faire conseiller.

Changer de position pour le ronfleur est aussi une solution en dormant sur le côté droit (encore mieux en cas de problème cardiaque) la tête posée sur un oreiller un peu plat pour la maintenir droite. J’ai même lu que vous pouvez lui fixer une balle de tennis au dos pour lui éviter inconsciemment de se remettre sur le dos pendant son sommeil ! Bonne chance !

Votre vie de couple ou de ronfleur peut alors avec toutes ces solutions, devenir presque douce et silencieuse. Vous allez ré-entendre le bruissement des ailes de ces fameux papillons de l’amour ! Mieux qu’un bruit de camion, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *