En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Rendre des services à son conjoint comme preuve d’amour

I.R.A.
rendre des services à son conjoint

Ne vous êtes-vous jamais dit : « Je sais que mon conjoint m’aime, mais il ne me le dit pas… » N’y a -t-il que les mots pour exprimer son amour ? Peut-être que pour votre cher et tendre, vous faire plaisir passe par le fait de vous rendre service.

Un service comme preuve d’amour ?

Cela va vous paraître évident : l’amour directement manifesté par des paroles valorisantes, de la tendresse, des cadeaux, des moments de qualités passés ensemble, est reçu en live ! Mais tout le monde n’est pas forcément démonstratif et il n’est pas si facile pour certains d’être cash en amour. Parfois il se manifeste de manière plus subtile, plus discrète… Encore faut-il savoir déceler les messages de votre conjoint ! Et souvent, ça passe par ces toutes petites choses inaperçues du quotidien qui, peut-être direz-vous, font partie du savoir-vivre ensemble. Or, participer aux tâches ménagères et à l’organisation familiale ne semble pas si évident pour tout le monde, surtout une fois la routine installée, et que se reproduisent parfois de vieux schémas familiaux où « monsieur regarde la télé pendant que madame repasse ! »

Observez alors les faits et gestes de votre conjoint avant de laisser galoper les jugements… C’est peut-être sa façon à lui de vous exprimer son amour en faisant certaines choses pour vous comme lancer une lessive, débarrasser la table, passer l’aspirateur, etc. Ces gestes de la vie quotidienne font certes partie des règles de civilité et d’éducation, mais regardez-les avec un regard d’amour et bienveillant et vous vous apercevrez que derrière ces actes se cache peut-être le langage d’amour de votre conjoint.

Comment savoir si mon conjoint parle le langage d’amour des services rendus ?

Tout d’abord, observez les éventuelles remarques que votre partenaire vous fait à propos de votre comportement ; ils vous fourniront l’indice le plus clair sur le langage auquel il est le plus sensible.

Exemple : S’il vous dit : « Ah ! tu laisses tout le temps traîner tes affaires ! » Cela signifie : « Pour être bien, j’ai besoin que les choses soient rangées ».

Cela dit, ce n’est pas parce qu’a été formulé une remarque ou un reproche que c’est pour autant le langage d’amour auquel on est sensible. Lorsque vous êtes débordé(e) et que vous arrivez à saturation, plutôt que d’attendre que l’autre fasse, il est plus simple de demander de l’aide plutôt que d’attendre qu’il devine !

Utilisez votre côté psy : observez les attitudes de votre partenaire, et essayez de faire un lien avec son éducation. Comment ses propres parents agissaient entre eux, par exemple ? Cela peut vous mettre sur la piste (sans faire de conclusions trop rapides bien sûr !).

Retenez que tous ces petits actes accomplis dans un esprit positif, et non sous la contrainte et l’exigence, demeurent des actes d’amour gratuits.

Peut-être semblez-vous moins sensible que votre compagnon sur ces attentions, qui peuvent vous paraître « normales » dans une vie de couple. Certes les services rendus peuvent se faire envers vous autant qu’envers une autre personne, ce qui pourrait vous donner le sentiment de ne pas être mis au premier plan en qualité de conjoint. Mais retenez que ces gestes vous sont adressés à vous-même, et pas uniquement pour le bon fonctionnement de la maison ! Votre conjoint agi avec le langage dans lequel il se sent le plus à même de vous prouver son amour.

Apprendre à recevoir les services :

Trop souvent, ces gestes simples de la vie quotidienne se fondent dans les habitudes et passent inaperçus, à tel point qu’on ne les voit plus comme des gestes d’amour et de gentillesse !

Alors, apprenez à décoder les messages de votre partenaire, vous en ressortirez tous deux gagnants. Que vous soyez plus ou moins sensible à ces témoignages d’amour qui lui sont propres, montrez-lui que vous avez été touché(e) et que vous avez remarqué ses efforts. Pensez à l’en remercier, il se sentira reconnu et existé à son tour.

D’ailleurs, une petite astuce si vous êtes parents : ceci est aussi valable avec les enfants.

Apprendre le langage de l’autre demande de sortir de soi-même, et une qualité d’empathie. Qu’est-ce qui vous empêche alors de lui apprendre le vôtre ?

Voici une image très caricaturale, mais qui peut vous y aider :

Prenons l’exemple de deux voitures. Pour avancer, il faut remplir leur réservoir d’essence. Mais une voiture qui marche au Sans-plomb peut-elle avancer si on lui donne du Diesel ? Il est nécessaire de remplir son réservoir émotionnel avec l’essence adaptée.

Se rendre service, c’est vouloir se rendre la vie plus agréable. Alors on commence quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *