En ce moment, mon couple c'est plutôt :

La recette pour qu’un couple dure selon une de nos lectrices

Déborah Galopin
ingrédients pour un couple durable

La semaine dernière, une de nos lectrices, Agnès, nous a envoyé ses conseils pour qu’un couple dure. C’est à travers une recette qu’elle a décidé de combiner tous les ingrédients nécessaires au bonheur de vivre à deux, et ce, même après des années de ménage. Nous avons bien aimé chacun d’entre eux qui prouvent que c’est la somme de chaque petite chose que nous faisons pour l’autre qui permet à l’amour de perdurer. Il n’existe peut-être pas de recette miracle, en revanche, il existe tout de même quelques ingrédients qui fonctionnent. Afin d’approfondir chacun de ces conseils, nous les avons commentés. Nous espérons qu’ils pourront vous être utiles pour suivre la même success-story qu’Agnès.   

« Mariés depuis l’an 2000, voici 17 ans que nous vivons ensemble et que cela dure ! Chaque jour, depuis 17 ans, mon mari me dit “quelle chance de t’avoir épousée”, “on fait une bonne équipe” ! Je suis étonnée de voir qu’il m’aime de plus en plus et que je me sens si bien avec lui. Et c’est vrai que chaque jour nous apporte le bien-être d’être ensemble ! Après 5 enfants, des tas de problèmes et d’épreuves en tous genres, nous pouvons dire que nous vivons malgré tout une belle histoire, car elle est épanouissante pour nous deux. Le secret de cette success-story tient à plusieurs choses. Si je devais l’exprimer sous forme de recette, je dirais :

–      Prenez 2 personnes un peu cabossées :

Deux personnes célibataires prêtent à s’engager dans une histoire sérieuse, voici la condition sine qua none pour démarrer une relation. On ne va pas se mentir : moins ses personnes sont cabossées, mieux c’est pour l’avenir. Si vous êtes encore célibataire, n’hésitez pas à vous lancer dans une séance de coaching avec Luciane du site En couple Simone, qui vous donnera les clés nécessaires pour rendre votre passé moins lourd ou avec l’un de nos autres spécialistes. Eh oui, si vous pouvez vous soulager de quelques casseroles, votre couple n’en sera que plus léger, mais heureusement, il n’est jamais trop tard pour faire ce travail !

–      Faites-les mariner durant de nombreuses années (plus de 32 ans) :

Trouver l’amour est un objectif pour chacun d’entre nous et cela parfois dès l’adolescence. Pas seulement être amoureux, mais trouver la bonne personne, celle qui nous donnerait envie d’être toute notre vie sans douter une seule fois de la force de nos sentiments. 32 ans peuvent paraître longs pour ceux qui n’y sont pas encore, courts pour ceux qui ont dépassé cet âge. Pourtant, ce sont les expériences passées d’Agnès et de son mari qui leur ont permis de se trouver et de pouvoir vivre aujourd’hui sereinement. Ils se sont trompés, ont probablement essayé d’autres histoires qui n’ont pas fonctionné, mais chacune de ses erreurs leur a été bénéfique pour réussir leur présente relation. Ils ont probablement également expérimenté le célibat, période solitaire pas forcément réjouissante, mais nécessaire pour apprendre à se connaître. C’est un cheminement intérieur qui vous prépare à votre vie de couple comme a pu nous l’expliquer Geneviève de Encouplesimone au cours de l’interview “devenez la femme de votre vie”.

–      Une fois que vous les avez réunies, apprenez-leur à faire tout leur possible pour que l’autre soit heureux dans une optique de réciprocité, sans attendre de retour. Subtil !

Avant de vouloir combler son propre bonheur, c’est celui de l’autre qu’il faut chercher à remplir. Ainsi quand les deux personnes agissent dans l’intérêt de l’autre, ils se donnent la possibilité d’être heureux ensemble. C’est le principe même des langages de l’amour : pour répondre au besoin d’amour de l’autre, il faut pouvoir parler son langage. Si vous ne le connaissez pas, nous vous encourageons à faire le test.

Un autre conseil pertinent, c’est celui des attentes : nous avons tendance à beaucoup attendre de l’autre pourtant voilà la meilleure façon d’être déçu, entraînant moult émotions négatives. Florence du site Daphnecoaching nous a donné la solution pour éviter de tomber dans ce travers.

–      Saupoudrez de beaucoup de liberté, enlevez toute pousse de jalousie ou de suspicion pour laisser chacun évoluer dans ce qui lui est propre, le ressource et correspond à sa vocation et à ses dons :

Vivre à deux ne signifie pas s’oublier totalement. Vous êtes deux personnes uniques et pour que votre duo fonctionne, il est important de pouvoir garder chacune de vos particularités. Si vous avez des passions ne les sacrifiez pas pour l’autre, car elles vous permettent justement de répondre à votre réservoir de bonheur personnel. C’est vous qui êtes en charge de le remplir pas votre conjoint, sans cela vous aurez le sentiment qu’il vous manque quelque chose pour être heureux. Il s’agit de trouver entre vous la juste distance qui vous permettra d’être en confiance l’un envers l’autre sans empiéter sur le domaine de votre chéri(e). Promis, il/elle vous sera reconnaissant(e) de la confiance que vous lui portez et de l’espace que vous lui laissez.

–      Évitez toute fusion qui crée de la confusion et empêche l’épanouissement de chacun :

On a tendance à voir l’amour sous l’angle de la fusion, mais fusion rime surtout avec étouffement et déception. Être dans un lien de dépendance n’est pas une preuve d’amour. Si vous êtes dans ce schéma là, vous trouverez dans cet article quelques conseils pour en sortir.

–      Arrosez fréquemment de “merci” (gratitude, reconnaissance, admiration, compliments… Pour les toutes petites choses du quotidien, la routine prise en charge par l’un ou l’autre…) :

Voilà une chose à laquelle on ne pense pas ou trop rarement. On demande à l’autre qu’il nous rende service, qu’il nous aide au quotidien et nous sommes persuadés que cela va de soi. Pourtant chaque petite chose que votre conjoint fait pour vous — oui même vider le lave-vaisselle — relève du don. Alors, pensez à le valoriser et à le remercier, d’autant que les hommes y sont particulièrement sensibles. Vous souhaitez obtenir quelque chose de lui ? S’il se sent reconnu à sa juste valeur, il le fera avec plaisir. 

–      Assaisonnez avec beaucoup d’humour (avoir un placard entier de “private jokes” est l’idéal) :

Qui a dit que l’amour devait être sérieux ? Plus vous riez ensemble, plus vous cultivez votre complicité. Envoyez-lui des vidéos rigolotes pour égayer sa journée et partagez des moments à deux pour développer entre vous une connivence. C’est bien connu l’amour rajeuni alors si vous vous sentez comme deux adolescents à rire pour un rien c’est que vous êtes sur la bonne voie.

–      Si la mayonnaise tourne, apportez vite une dose de “pardon” et de délicatesse. À recommencer dès que nécessaire. Ne rien laisser se gâter ni pourrir par le temps :

Une des parties les plus délicates c’est bien celle des engueulades. Rassurez-vous elle est inévitable, mais il est possible de retrouver la sérénité dans votre couple si vous apprenez à vous pardonner. En demandant pardon et en accordant le vôtre. Si certains peuvent voir cela comme un acte de faiblesse, car cela suppose de reconnaître qu’on a mal agi et qu’on a eu tort, le pardon lorsqu’il est sincère a la vertu d’un baume pour le cœur et évite à la rancœur de s’accumuler. Anne-Sixtine en parle d’ailleurs très bien.

–      Laissez lever la pâte du respect, avec simplicité et humilité. SURTOUT ne pas mélanger avec du jugement, qui apporte un levain de discorde.

Je ne développerai pas ce point, car cela me paraît être la base même d’une relation, sans cela il est difficile de parler d’amour. Pour autant, lors d’un moment de colère il est facile de manquer de respect à l’autre, nous l’avons tous fait au moins une fois. On prononce un mot plus haut que l’autre qui va venir blesser notre conjoint. Une petite astuce simple pour éviter cela à l’avenir.

–      Ayez une petite poubelle annexe pour les plaintes, complaintes et reproches : piment indigeste et tue-l’amour ne doivent absolument pas avoir de place dans votre cuisine !

Agnès nous donne là un super conseil. N’hésitez pas à le mettre à exécution en plaçant dans votre salon une petite boîte (façon tirelire) que chacun pourra alimenter de ses plaintes. Vous avez envie de faire un reproche à votre moitié ? Pas de problème, prenez un papier et écrivez ce que vous pensez. Glissez le papier dans l’urne et à la fin de chaque semaine faites le point avec votre conjoint sur ce que vous auriez aimé vous dire — toujours en évitant les reproches. Pour cela, utilisez la méthode de communication non violente. Quand vous aurez chacun dit ce que vous pensez, videz l’urne ensemble. Il s’agit là d’un acte symbolique qui vous permet de vous débarrasser de toutes les émotions négatives polluantes du quotidien. Et recommencez 😉 

–      Acceptez chaque ingrédient tel qu’il est, sans lui demander de devenir un autre, tout en étant prêt soi-même à beaucoup de souplesse, de remise en cause et d’ajustement :

Même si on aime profondément l’autre, il y a bien quelques défauts qu’on voudrait troquer pour une ou deux qualités supplémentaires. Ce serait vraiment chouette si les hommes pouvaient ressembler à des legos et qu’on puisse choisir la personnalité sur mesure de notre princesse ou de notre prince charmant. En attendant, la plus belle preuve d’amour qu’on puisse lui offrir c’est de l’accepter tel qu’il est, avec sa cuisine loin d’être parfaite, son humour à deux balles et ses petites manies. Si cela vous gêne vraiment (bordélique, manque d’écoute…), parlez-en à votre conjoint en lui expliquant pourquoi cela détériore la qualité de votre couple. Il pourra faire des efforts pour vous, mais n’oubliez pas de faire preuve de tolérance en retour.

–      Préparez le tout avec amour, en confiant au Ciel le plat final qui se mange sans fin ! »

Si vous aussi vous souhaitez nous transmettre votre témoignage, vos conseils ou si vous avez des questions sur votre couple, envoyez votre message à notre rédactrice en chef qui se fera un plaisir de vous répondre : deborahgalopin.pro@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *