En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Comment gérer l’organisation de son mariage quand tout le monde s’en mêle ?

Florence du site Daphnecoaching
mon mariage

Bientôt le jour J ! Tout est calme à l’extérieur de la maison, par contre dans le salon de Lucie c’est l’effervescence, le grand déballage, la folie : une pile de faire part à envoyer, 10 bouteilles de vin entamées devant le futur beau-père qui commence sérieusement à être éméché à force de goûter et de faire « sa sélection digne d’un grand sommelier ».

Lucie, elle, au téléphone avec le DJ, est au bord de la crise de nerfs « non, je n’aime pas la variété française et la danse des canards vous oubliez ! ». La princesse du jour entame un marathon qui va se révéler plein de surprises et de pièges à éviter, pendant que le prince, lui, va devenir le roi de la playlist, des tableaux Excel et va secrètement organiser le plus beau voyage de noces pour sa belle…

Ce mariage est le vôtre

Ce mariage sera « le mariage du siècle », « un mariage de princesse » sont des souhaits souvent entendus.

Chaque membre de la famille d’ailleurs a SA super idée pour le jour J ! Tous donnent avec joie leurs conseils : « Pour le repas, il faut absolument du saumon sauvage », « Et un vignoble, ce ne serait pas mieux comme lieu ? », « Ce pourrait être sympa de tout décorer en blanc et rouge ». Autant de suggestions face auxquelles nos amoureux un peu effrayés doivent réfléchir. Résultat ? La tension monte souvent. La préparation du mariage devient pour chacun l’occasion aussi, de prendre sa place, de décider et d’avoir le dernier mot ! Les souhaits de chacun sont différents et la relation entre les deux familles qui ne se connaissent souvent pas très bien est bousculée.

La pression vient souvent selon Martine Teillac psychothérapeute des belles-mères, encore elles ! : « Certaines vont vouloir organiser le mariage qu’elles ont elles-mêmes vécu — une référence pour elles — ou celui dont elles ont toujours rêvé. »

La pression peut être psychologique, mais aussi financière : « c’est nous qui payons votre mariage en grande partie, alors nous décidons ! » Nos tourtereaux, en véritable équipe gagnante, doivent alors mettre en place patience, écoute et concession ou non. Cela tombe bien, ils sont amoureux et leur complicité va devenir leur force devant la pression.

Mettre la bonne distance avec sa famille

L’organisation d’un mariage est un magnifique projet de couple, mais c’est aussi l’occasion pour les deux familles de se rencontrer et de faire la fête.

Sophie se rappelle « ma tante célibataire a voulu tout organiser, elle avait son avis sur tout. Elle est devenue super autoritaire, comme si c’était elle qui se mariait ! » Si, comme Sophie, vous voyez apparaître des vocations de wedding planners chez vos amis ou dans votre famille, n’hésitez pas à leur confier des tâches précises, ils se sentiront utiles, cela va canaliser leur énergie, vous rendre service et vous faire des vacances !

De même, choisir qui inviter à son mariage tout en faisant plaisir au vieil oncle n’est pas toujours simple ! La « bonne » copine qui fait la gueule parce qu’on n’invite pas son nouveau chéri rencontré sur Tinder la semaine d’avant, doit être fermement remise à sa place : « oui, nous préférons inviter mon cousin Charly, mais nous aurons bien une autre occasion pour le rencontrer. » Et tant pis si elle n’est pas contente ou ne vient pas, c’est votre journée à vous !

Que votre mariage vous ressemble

Blogs sur le mariage, articles tutos ou conseils de votre amie qui s’est mariée le mois dernier, voilà un bon cocktail pour vous permettre d’être au top —  ou d’avoir envie de renoncer à se marier de peur de ne pas organiser un mariage grandiose. Privilégiez l’essentiel ce jour-là : votre OUI !

Ne vous laissez pas influencer par la surenchère d’idées trouvées sur Pinterest ou Instagram, choisissez à deux celles qui vous ressemblent. Prenez le temps, dans ce tourbillon des préparatifs, de vous demander ce qui est important pour vous et ce qui l’est moins. Restez en accord avec vos valeurs. Si vous aimez la simplicité, dites non à la profusion.

Adèle se rappelle « j’ai détesté le jour de mon mariage, j’avais vu dans un magazine une coiffure à la mode et je me suis retrouvée le jour J avec un chou-fleur sur la tête, le maquillage de Marilyn Manson et une robe en meringue, ce n’était pas moi, c’était horrible ! »

Ne tentez pas ce jour-là une nouvelle coiffure, des talons de 15 cm si vous n’en portez jamais, un habit raide si vous n’en avez pas envie. Prenez le pouvoir, soyez vous-même : ce jour est votre jour !

Apaiser les tensions

L’union de deux amoureux est une vision apaisante et provoque beaucoup de joie.

Dans la famille, les amis, certains ne se réjouiront peut-être pas, d’autres seront absents. Des parents séparés peuvent retrouver un semblant de dialogue ce jour-là ou non.

Les proches aussi s’en mêlent, les frères et sœurs célibataires ou non peuvent se sentir délaissés ou un peu jaloux de toute cette attention que l’on accorde aux futurs mariés.

Ils peuvent alors avoir des exigences ou demander simplement à leurs parents d’en faire un peu moins. Irène se souvient avoir lancé à sa mère « super ! avec le budget que vous accordez à Sandra, on fera mon mariage à la plage avec champomy et assiettes en plastique ! » C’est aux parents de régler cela et non aux futurs mariés.

Il peut y avoir des conflits, mais c’est aux futurs mariés de se préserver et construire une belle bulle d’amour autour d’eux, même si ce n’est pas toujours facile.

Demandez de l’aide pour l’organisation : choix des chants, décoration, couture… est un bon moyen d’apaiser les tensions familiales et de valoriser les talents de chacun. Savoir déléguer est un art !

Si l’un des parents n’est pas en accord avec votre engagement de mariage, ne le forcez pas à venir, mais manifestez-lui de l’affection. Il sera toujours temps plus tard d’en reparler si vous en avez besoin et envie.

Accueil des deux familles

Nos amoureux vont s’unir, mais c’est aussi deux familles qui vont se retrouver liées par ce couple naissant.

Il peut y avoir une différence de culture, de milieu social, de vision du mariage et c’est à notre super Team de faire le lien et de donner à chacune des deux familles sa juste place. Le plan de table sera donc un challenge important pour faire en sorte que cette soirée se passe au mieux. N’hésitez pas à mélanger les invités de chaque famille quand vous dressez la liste des convives. Si les familles s’entendent bien ce sera un excellent présage pour la vie des futurs mariés au sein de leur belle famille respective. Cette belle journée doit être l’occasion d’échanger, de se connaître et de partager ses différences et de les aimer. Les témoins vous seront d’un excellent secours pour cela.

Un mariage réussi est un peu comme une recette de cuisine que l’on concocte pour soi et pour ceux qu’on aime. Il faut des ingrédients, de l’amour, de l’envie, une bonne touche personnelle et des amis pour partager. Si vous vous sentez un peu démuni face à tout ce qui vous attend, n’oubliez pas que vous êtes entourés et quand tous les préparatifs seront terminés, vous n’aurez plus qu’une chose à faire : profitez !

2 réponses à “Comment gérer l’organisation de son mariage quand tout le monde s’en mêle ?”

  1. R. Elie dit :

    C’est tout a fait normal je vous encourage dan vos
    différant travaux.

    MERCI.

  2. Merci pour cet article. Il est vraiment important de décider en amont d’un mariage la place des deux familles dans son organisation car ca peut vite devenir le bazar. Il faut surtout faire quelque chose qui vous ressemble car les parents et beaux parents ne sont pas issus de la même génération que vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *