En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Et si on redécouvrait le temps des fiançailles ?

fiançailles

Pauline et Léo s’aiment et vivent ensemble depuis deux ans. Chacun a décroché un boulot ; lui développe le service informatique d’une startup, elle travaille dans une grosse boîte en communication. Tous les soirs, ils sont heureux de se retrouver chez eux. Une jolie routine s’installe… Pauline et Léo, préoccupés à organiser leurs congés en fonction du mariage de leurs amis cet été, commencent aussi à se poser des questions… Au fond d’eux, ça leur fait envie… “Quel sens à notre vie commune aujourd’hui ?” se demandent-ils. “Qu’est-ce qui fait la différence entre nos amis mariés et notre couple installé ?”  

Lors de la cérémonie, ils se laissent interpeller par une parole : “la solidité de votre mariage dépend de la qualité de vos fiançailles”. Un mot qui fait sourire Pauline et Léo, et qui semble dépassé à l’heure où tous les couples s’installent avant de s’engager. Mais que signifie ce temps des fiançailles ?

Un mot à éclaircir

A l’origine, ce terme signifie se faire confiance pour une éventuelle promesse de mariage, provenant du latin “fide” traduit par “foi”. C’est un temps où on se choisit et où on se laisse la liberté de s’engager. Aujourd’hui, il a une connotation un peu dépassée. Cela ressemble davantage à un mini mariage avec grosse bague et grand dîner pour annoncer à ses proches l’union future des deux tourtereaux.

En réalité, les fiançailles représentent une étape essentielle de la préparation au mariage. Se marier civilement et religieusement nécessite de savoir à quoi on s’engage. Cela se prépare, se discerne et se décide ; à deux certes, mais aussi seul avec soi-même.

Il y a le temps où l’on s’apprivoise, où l’on tâtonne pour savoir si on est bien fait l’un pour l’autre. Puis le temps des fiançailles est celui où l’on se choisit l’un l’autre. On peut encore rompre son engagement si on se rend compte que l’on s’est trompé ou donner à ce “oui” que nous prononcerons devant l’autel tout son sens.

Une salle d’attente ou un atelier d’apprentissage ?

Traditionnellement, les fiançailles durent un an, mais ils peuvent durer plus ou moins longtemps, selon le choix des futurs mariés.

Les fiançailles sont très souvent vécus comme une salle d’attente où on prépare tout pour le mariage, on roucoule en attendant le jour J, on fantasme, on rêve (et qu’il est bon de rêver !). Mais cette période est aussi et surtout une mise à l’épreuve, un atelier où on apprend à s’aimer et où on construit ensemble les fondations de son futur foyer. “C’est un temps d’usinages – dit ce chef d’entreprise dans la métallurgie – les deux pièces s’adaptent l’une à l’autre,  ça frotte, ça fait des étincelles, ça peut même chauffer ! Mais si ça ne fait pas mal durant ce temps, ça fera encore plus mal ensuite après le mariage…”

Se fiancer, c’est vouloir construire ensemble et cela exige une certaine maturité : à quoi je m’engage, quel est notre projet de couple, qu’est-ce qu’il y a concrètement derrière notre “je t’aime” ?

Un temps pour se poser les bonnes questions :

Les fiançailles sont un temps privilégié où se développent la communication et la tendresse. Le dialogue charnel est bien évidemment important, mais prendre le temps de se connaître vraiment, de s’interroger et échanger sur les besoins et attentes mutuelles est essentiel pour la qualité de la relation. Ce peut être le moment idéal pour faire des projets à deux. Pour certains, c’est une période où se préserver prend ou peut reprendre du sens. Choisir des moments de solitude et de retrait peut également être bénéfique pour se poser les bonnes questions : l’amour de l’autre me grandit-il ? m’ouvre-t-il sur les autres au lieu de me replier sur moi ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui m’empêche d’avancer ?

Ce temps exige d’achever de mettre de l’ordre dans sa vie, et le discernement aide à mieux se choisir à nouveau.

Pour ainsi dire, les fiançailles sont comme les plans d’une maison : Mieux ils seront conçus ensemble en se posant les bonnes questions, plus les fondations seront solides pour bâtir votre foyer.

Alors, prêts à devenir l’architecte de votre vie conjugale ?

Une réponse à “Et si on redécouvrait le temps des fiançailles ?”

  1. Jean dit :

    Tres beau titre.
    Définition des fiançailles pas claire dans l’article : elle évolue entre Le début et la fin de l’article (beaucoup plus claire).
    Peut être faut il rappeler que les fiançailles c’est à partir du moment où j’exprime à l’autre mon souhait qu’il deviennent mon conjoint et que je lui demande s’il serait (conditionnel) d’accord et qu’il me répond oui 🙂
    Ce désir partagé étant exprimé, nous nous engageons à tout faire pour nous aider mutuellement à grandir et continuer de discerner dans le sens de notre futur mariage.
    Le mariage étant ce jour où le don de soi à l’autre (et non plus Le désir du don, si on veut être précis) devient effectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *