En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Nous ne parlons que des enfants et du travail ?

Grégoire Bréchignac
reconstruire_infidelite

21h30. Les gosses sont au lit, vous vous retrouvez autour de la table de la cuisine, seul(e) avec lui/elle. On ne va pas se coucher tout de suite quand même, mais en attendant… C’est pas gai-gai… !

A quoi ressemble notre quotidien :

« Passé une bonne journée chérie ? »
« Oui bien. Mathilde a ramené un 15 en maths aujourd’hui. »
« Ah ! C’est bien ça. »
« Et toi, le boulot, comment ça s’est passé aujourd’hui ? »
« Bof tu sais, on fait aller. »

En quelques secondes, vous vous êtes déjà tout dit. Ça fait combien de temps déjà qu’on fait aller ? Des mois, des années ? Après s’être marié, tout restait encore à faire. Il fallait trouver une maison, s’y installer, trouver un travail… Et puis les enfants sont arrivés. Après quelques années, la formidable et exaltante impression de construire quelque chose par petites étapes stimulantes s’atténue. La routine s’est installée doucement et vous avec. Il en faut un peu, bien sûr. Pour le confort, la stabilité, l’épanouissement des enfants… C’est un contexte nécessaire et sécurisant. Le problème, c’est quand cette routine devient synonyme d’apathie, de coagulation.

Le travail tourne, les enfants vont à l’école et en reviennent tous les jours, la maison est presque remboursée… Et vous vous ennuyez avec votre conjoint. La conversation n’existe plus, se limite à parler du quotidien qui ne se renouvelle pas. Même phrases échangées à tour de rôle. Les enfants, leurs résultats scolaires ; le boulot, toujours pareil…

Un couple dans lequel les conjoints s’ennuient l’un avec l’autre, c’est un couple en danger. Votre couple, c’est l’élément central de votre vie; celui qui cimente votre existence et permet à vos enfants de s’épanouir dans un contexte sain et porteur. C’est ce que vous avez de plus précieux et de plus important. Que fait-on alors ? Comment redonner du dynamisme et du sens à ce couple qui se limite au quotidien, au plan-plan ? Comment redevenir conjoints, et non plus collaborateurs ? Comment retrouver la spécificité de votre vie commune, son sel, ce qui la rend belle et profonde ?

Si vous ressentez lassitude, répétitivité et ennui, il y a toutes les chances pour que l’autre le ressente aussi. Pensez-y, cela vous fera du bien à tous les deux de vous sortir de cette situation qui a la longue vous use. Pour cela, rappelez-vous une chose : l’autre, votre conjoint, ce n’est pas que cette personne qui passe prendre les enfants à la sortie de l’école en sortant du travail, vous fait une vague bise en arrivant et se couche rapidement à vos côtés en marmonnant un « b’nuit » accompagné d’un bisou devenu mécanique. Non, votre conjoint, c’est celui que vous avez choisi il y trois, cinq, dix voire vingt ans ! Vous vous souvenez ? Rappelez-vous qui est votre conjoint, ce qui le définit spécifiquement, lui et pas un autre.

Sortir de la routine : 

Vous voyez où on veut en venir ? Il ou elle est quelqu’un de passionnant et vous aussi ! Redécouvrez-le, redécouvrez-vous mutuellement ! Et pour cela il n’y a pas 36 solutions, il faut passer du temps ensemble. Essayez de vous réserver une soirée juste tous les deux par semaine. On ne vous demande pas de sortir les petits plats dans les grands, de faire soirée aux chandelles tout le temps (et pourquoi pas après tout ?), mais qu’au moins vous vous consacriez du temps exclusivement l’un à l’autre. Un petit dîner en tête à tête quand les enfants sont couchés avec une bonne bouteille, un apéro dinatoire, ça aide à ouvrir la discussion.

Mais on peut faire mieux encore ! Pourquoi ne pas refaire des choses ensemble ? Trouvez-vous une activité commune ; sport, balades, activité artistique ou créative… Partagez des moments dans lesquels vous pouvez vous présenter autrement que sous l’aspect routinier du train-train habituel. Si vous n’avez pas de centre d’intérêt commun spécifique, vous pouvez encore vous tourner vers le caritatif, l’humanitaire. Ou faites encore plus simple ; offrez-vous un abonnement cinéma/théâtre, ou même juste un petit restaurant une fois par semaine ! Ce sera déjà tellement plus sympa que de se retrouver dans la cuisine sans n’avoir rien à se dire… Partager de bons moments, va vous permettre de recréer un intérêt mutuel, une complicité. Débattre du dernier film que vous avez vu, rire aux éclats, échanger de votre bonheur mutuel, vous rendra la légèreté que vous ressentiez au début de votre relation.

Outre les moments à deux, vous pouvez aussi avoir certaines activités de votre côté, ce qui vous permet de partager après. Vous rêviez depuis si longtemps de ces cours d’aquarelle, pourquoi ne pas vous lancer ? Vous aurez ensuite l’occasion de discuter avec votre conjoint de ce que vous savez faire, de ce que vous apprenez, de ce que vous aimez faire. Toutes ces choses que vous pratiquez et que vous aimez faire, c’est autant de choses à se raconter ensuite, autant de possibilités de dialogue qui s’ouvrent.

Cultiver sa propre richesse, c’est l’amener ensuite dans votre couple pour l’en nourrir et l’inciter à reproduire la même action. Car vous allez vous épanouir et ça va se sentir, montrez-lui qu’il lui reste pas mal de choses à découvrir chez vous et il/elle aura envie de faire pareil.

La situation de l’ennui en couple, des conversations du quotidien limitées aux sujets les plus évidents, c’est archi-classique, mais ce n’est pas une fatalité. Ne vous engluez pas dans une routine morne et répétitive qui ne fait du bien ni à vous, ni à votre moitié et encore moins à votre couple. Cassez vos préjugés : il ne s’agit pas de la fin de votre couple mais du moment parfait pour rebondir. Vous avez dépassez un stade et votre couple vous demande de passer le niveau supérieur.

Tout un panel de possibilités et de propositions sont à envisager pour redonner le supplément d’âme manquant à votre vie conjointe ! « Résiste, prouve que tu existes ! Cherche le bonheur partout ! » Un petit karaoké à deux pour vous en convaincre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *