En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Ne vous privez pas d’un voyage parce que vous êtes célibataire !

Déborah Galopin
partir en voyage seul

S’il y a bien une chose qu’on croit être le monopole des couples, c’est bien de partir en voyage. Comme si tous les célibataires devaient forcément rester cloîtrés chez eux, ou être en train de se larmoyer sur leur sort… NON.

Nous sommes en août, il fait beau, vous avez quelques jours sans obligation, alors zou ! Profitez-en. Est-ce vraiment parce que vous n’avez personne dans votre vie que vous devez vous priver d’un moment agréable ?

Partir seul(e) ou avec des potes ?

Quand on est célibataire, il y a souvent deux options qui s’offrent à nous : partir seul(e) ou avec un ou des potes. La seconde option est souvent privilégiée quand on le peut. C’est plus convivial, plus fun. On n’a pas d’amoureux, mais on a des amis et c’est tout aussi précieux !

Mais parfois, vos potes vous lâchent pour l’été (ne leur en voulez pas, je suis sûre qu’il vous aime quand même). C’est peut-être le moment de vous rapprochez de ceux que vous n’avez pas vu depuis longtemps. Si vous avez des amis qui habitent aux 4 coins de la France ou à l’étranger, n’hésitez pas à les solliciter pour passer quelques jours chez eux. Encore mieux s’ils vivent dans un pays étranger. Vous aurez le plaisir de retrouver votre vieux pote de fac, tout en ayant un guide touristique attitré pour visiter Berlin. C’est tout bénef’ !

Pour ceux qui n’ont pas de potes disponibles, vous pouvez vous rabattre sur l’option « partir seul ». La perspective ne vous réjouit pas ? Attendez au moins de lire cet article avant de penser que vous allez passer votre été dans votre 40m2.

Pourquoi partir seul, ça fait peur ?

Quand nous décidons de partir en voyage, c’est pour découvrir un lieu nouveau. L’excitation est souvent au rendez-vous, car nous nous lançons vers l’inconnu avec la certitude de revenir avec de nombreux souvenirs à raconter à nos proches. C’est censé être un moment merveilleux, mais cela implique aussi de sortir de sa zone de confort. On quitte nos habitudes, le café du coin devant lequel nous passons tous les matins en allant travailler pour une ville nouvelle où nous n’avons plus nos repères et parfois pour une culture différente de la nôtre, une langue que nous ne parlons pas ou mal. Même si ce n’est que pour quelques jours, ça n’en est pas moins déstabilisant.

À deux, ça nous paraît plus facile, c’est rassurant, car nous sommes avec la personne que nous aimons le plus. Ça donne du courage et face aux difficultés nous pouvons compter sur l’autre. Quand on est seul, on ne peut compter que sur soi-même, on se débrouille avec notre sens de l’orientation pourri et nos lacunes. Alors forcément, ça demande un peu plus de courage que de partir en amoureux ou avec son meilleur pote, mais ça peut valoir le coup. Et vous aurez toujours le plaisir de raconter vos aventures à votre famille et vos amis en revenant.

Si vous avez certaines appréhensions, c’est normal, mais ne faites que ce dont vous vous sentez capable de faire. Quand on prononce le mot « voyage », on s’imagine déjà partir à l’autre bout du monde, mais il est tout à fait possible de choisir une destination à deux heures d’avion. C’est un bon compromis pour vous dépayser sans vous sentir projeté dans un monde complètement différent. Et si vous n’êtes pas bilingue, il est également possible de partir pour quelques jours dans une autre ville : la France est grande et je parie qu’il y a plein de villes et de régions où vous n’êtes encore jamais allé !

Pourquoi partir si je ne peux partager ça avec personne ?

Voici un des préjugés qui peut nous bloquer : penser que les voyages sont faits pour être partagés. Certes, pouvoir vivre une telle expérience est toujours mieux à deux, car cela permet de rendre le moment plus fort, pourtant, il est idiot de croire qu’on ne peut pas le vivre seul. Bien sûr, ce n’est pas pareil, mais c’est aussi une façon de prendre en main votre propre bonheur. Vous n’attendez rien des autres et vous êtes capable de faire des choses par vous-même pour combler votre propre plaisir. Voilà le véritable prix de l’indépendance.

Partir seul peut-être un moyen pour vous de vous retrouver. Un moment de réflexion où vous pourrez faire le point sur votre vie, ou bien simplement vous évader hors de votre quotidien. C’est aussi un défi à relever envers vous-même, vous dire que vous êtes capable de le faire. Vous pouvez y aller avec un objectif précis comme : réaliser un journal de bord, des photos si vous êtes photographe ou goûter des plats locaux que vous pourrez essayer de reproduire à votre retour…

Partir est une expérience unique, vous apprendrez certainement beaucoup de ces quelques jours en plus d’avoir apprécié tout ce que vous avez vu.

Vos amis ne sont pas dispos, mais vous ne vous voyez pas partir seul ?

Pas d’inquiétude, c’est possible aussi ! Il suffit de partager cette expérience avec d’autres personnes, pourquoi pas des inconnus ? Pour cela vous pouvez choisir un voyage organisé, vous serez avec un groupe de personnes avec lesquels vous partagerez chacune des visites guidées. Bien sûr, cela implique que vous alliez vers les autres pour ne pas passer votre séjour seul(e) dans votre coin.

D’autres sites existent pour partir en groupe, comme Copinesdevoyage ou Cpournous. Les voyages deviennent ainsi l’occasion de se lier d’amitié avec d’autres personnes. Le site Meetic organise également des voyages organisés entre célibataires, si vous souhaitez en profiter pour rencontrer quelqu’un. On ne vous promet pas de repartir avec l’âme soeur, mais sans aucun doute d’avoir partager quelques jours avec d’autres personnes aussi désireuse que vous de partager à fond de cette expérience.

Partir en voyage, c’est effrayant bien sûr parce qu’on ne sait jamais vraiment ce qui nous attend, mais que risquons-nous à part vivre un moment que nous ne regretterons pas ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *