En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Le mot magique pour éviter que les remarques se transforment en dispute

Déborah Galopin
éviter que les remarques se transforment en conflit

Un reproche et c’est la porte d’entrée vers la dispute ! Hier, votre femme vous a lancé un scude bien violent dans les dents, car fatiguée par sa journée, c’est à vous qu’elle s’en est prise. Il a suffi d’un truc de travers de votre part et vous avez reçu un raz-de-marée en guise de réponse. Ça tenait en deux mots, mais ce sont ces deux mots qui vous ont blessé. Bien entendu, vous connaissez la suite…

On vous explique comment éviter que cette situation se transforme en dispute.

La réaction la plus logique quand on nous blesse, c’est de riposter. Pourtant, c’est le meilleur moyen pour atteindre le point de non-retour vers la dispute en vous faisant mal l’un l’autre. Chacun surenchérit et comme lors d’une bataille navale, vous comptez les points. Le premier a faire coulé l’autre a gagné ! Cela se finit soit sur l’abandon d’un des deux adversaires, soit en crise de larmes, soit en vaisselles cassées. Tout ça à cause d’une phrase qui a commencé par « de toute façon, tu es plus doué pour glander que pour faire ce que je te demande ». Il y a mieux pour terminer sa journée !

Faire des remarques désobligeantes ou des reproches ça arrive, mais comme vous pouvez vous en doutez, moins vous en faites, mieux se porte votre couple. Ce n’est pas une raison pour ne rien dire et tout contenir en vous, mais disons qu’il y a l’art et la manière de les dire. Si l’une d’elles vous échappe ou échappe à votre conjoint, le défi va être de désamorcer la bombe. C’est Hal Runkel, thérapeute spécialisé dans les affaires familiales et conjugales qui a donné son conseil au magazine anglais Businessinsider. Comme il l’explique, c’est toujours les personnes les plus proches de nous qui sont en mesure de nous blesser, parce qu’elles nous connaissent, qu’elles connaissent nos points faibles. Alors parfois sous le coup de l’agacement, on peut s’en servir.

Ce mot en anglais c’est « ouch ! » On pourrait le traduire par « aïe » ou « touché ». Ce petit mot permet de traduire la douleur que la phrase de votre conjoint vous a provoquée, plutôt que de riposter. On a davantage tendance à vouloir se montrer plus forts que nous le sommes réellement, encaissant jusqu’à ce que notre conjoint tape dans le mile, amenant rancœur et ressentiment. Pour éviter que les choses s’enveniment, il faudrait au contraire se montrer vulnérable. Ainsi votre conjoint sait qu’il vous a fait mal, ce qui n’était probablement pas son attention première. Grâce à ce mot « ouch » ou celui de votre choix, il pourra donc agir en conséquence, reconnaître son erreur et s’excuser. Ainsi vous pourrez repartir sur une conversation plus sereine.

Les remarques sont souvent lancées pour nous faire réagir sur quelque chose. Dites-lui que cela vous a blessé et demandez-lui la raison pour laquelle il a dit ça. Peut-être ainsi arriverez-vous à mieux vous comprendre. Votre conjoint pourra s’exprimer sur ce qui lui déplaît et vous, vous lui aurez fait comprendre qu’il a été trop loin, qu’il était possible de vous ce qu’il avait sur le coeur mais d’une autre manière.

Grâce à ça, plus de mots qu’on ne voulait pas dire et on peut se recentrer sur le fond du problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *