En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Les Méthodes naturelles sont-elles surnaturelles ?

Rita Nicolardot
méthode naturelle

Les Méthodes naturelles sont-elles surnaturelles ?

« Nan, franchement, c’est sérieux ? Ta femme ne prend pas la pilule ? T’as envie d’être papa ou quoi ? T’es suicidaire… Et puis, on n’est plus au Moyen-Age !».

La discussion du lundi matin à la machine à café a un petit goût de déjà vu pour Maxime qui a ce petit sourire en coin en regardant s’agiter le pauvre Tim tout éberlué par ce qu’il vient d’entendre. Maxime osera même dire que ça fait quelques années que sa femme ne prend aucun moyen de contraception, et qu’ils attendent encore un peu pour Bébé n°2 après leur premier qui aura 3 ans cet été.

Mais alors Maxime et sa femme doivent juste être des grands chanceux… ou des grands frigides…

À moins que ce ne soit ni l’un ni l’autre et qu’ils sont juste adeptes des méthodes naturelles.

Mais en fait les Méthodes Naturelles, c’est quoi ?

Ce terme, vous l’avez déjà entendu et il sonne à vos oreilles soit comme un gros mot, un mensonge ou comme un sujet complètement poussiéreux qui, comme le disait Tim, date du Moyen-Age… on sent le pessimisme à 3 km avouons-le ! Ça vous évoque aussi instantanément le tableau de cette mère de famille qui a une trentaine de kilos en trop, les cheveux gras où sont restés coincés quelques vilains bouts de boudoirs mâchouillés, des cernes à lui donner un aspect de Panda, qui court partout avec deux enfants sous les bras ainsi qu’une ribambelle d’enfants piaillant dans une Caravelle à l’odeur douteuse et à l’hygiène inquiétante.

Vous ne sauriez à peine les compter car votre esprit serait bien trop occupé par une seule question : est-ce que toute cette pagaille cauchemardesque était… voulue ?

Bien sûr, il fut une époque où nous n’avions pas tellement le choix de faire autrement, il n’y avait rien de proposé pour réguler les naissances et les couples avaient quand même le droit de s’aimer et donc de faire comme il pouvait avec ce qu’ils avaient à disposition.

Mais n’assimilons pas cette ignorance et ce manque de moyen aux méthodes naturelles sous prétexte que c’est hors du champ de la contraception chimique ou mécanique qu’on connaît maintenant.

En 1960, les méthodes naturelles concernaient 33,9% des femmes. C’était plutôt la méthode “on-croise-les-doigts-j’espère-que-cette-fois-ci-ça-ira-pas-droit-au-but ! Ouf ! ” Donc pour parler de méthode il fallait savoir un minimum de choses. Et hélas ces sujets-là n’intéressaient pas grand monde. Heureusement les années modernes que nous connaissons actuellement jouent en faveur de la femme. Des études ont été effectuées notamment sur les parties de l’anatomie de la femme qui n’avaient pas encore révélées tous leurs secrets et leurs merveilles à l’époque mais qui aujourd’hui garantissent l’efficacité des méthodes naturelles et séduisent de plus en plus de femmes désireuses de respecter leur nature.

Les couples qui aujourd’hui adoptent ces méthodes naturelles ne sont pas, je vous rassure, des demi-dieux ni des pauvres petites victimes de pressions idéologiques ou religieuses et encore moins des frigides. Il faut certes une part de folie pour faire des choix qui sont si souvent moqués lorsque dans certains cercles on s’ouvre à ces sujets. Mais plus que moqués, ils soulèvent des questions, des étonnements et parfois même … de l’admiration !

Une définition trouvée des moyens naturels sur le site choisirsacontraception.fr : «On qualifie de “naturelles” toutes les méthodes qui visent à identifier la période de l’ovulation de manière à éviter d’avoir des rapports sexuels fécondants à ce moment-là.»

Une définition que nous viendrons qualifier d’inadéquate en fonction du propos.

En fait il manque toute la partie intéressante dont on ne nous parle pas suffisamment. Les méthodes naturelles bien plus qu’une régulation des naissances c’est un art de vivre.

Les plus pour le couple :

Parce que la sexualité vient s’inscrire dans un cadre de vie propice à un réel épanouissement. L’acte sexuel n’est plus uniquement un moyen de communication du couple mais il devient un véritable ciment de la vie conjugale. Des Méthodes naturelles découlent absolument tout ce qui est nécessaire au bonheur conjugal :

  • Une profonde connaissance de soi. Oui, la femme sait et voit en elle-même les cycles, les différentes périodes qui rythment sa vie de femme chaque mois. L’homme va lui aussi connaître cette intimité féminine pour se l’approprier et alors vivre en communion avec elle, à son rythme. Il comprendra pourquoi à certains moments sa douce devient un peu grognon et a besoin d’être un peu seule ou au contraire rassurée (« Chériiii je suis grosse, je suis moche, en plus j’ai mal au ventre, et je n’arrête pas d’avoir faiiiiim. Dis moi que tu m’aimes quand même… !!?! »). Promis Mesdames, lorsque vos hommes seront réellement au courant de ce qui se passe dans votre corps avant et pendant les règles ils ne vous en voudront même plus d’être pénibles ! De cette connaissance de soi va naître une véritable estime de soi et de l’autre.
  • Une aventure pour la femme qui part à la découverte de son corps : Vous semblez étonnées mais ne le soyez pas Mesdames ! Car si comme la plupart d’entre nous vous avez été habituées à prendre la pilule depuis vos 15 ans, vous serez surprises de constater en l’arrêtant tous les mécanismes hormonaux qui se mettent en place de manière naturelle. C’est d’ailleurs à ce moment-là que vous ressentirez l’assurance de vous réapproprier votre corps de femme et croyez-moi, ça fait du bien ! Vous serez plus alertes, plus attentives aux signaux que vous donnera votre corps et donc plus à même d’en comprendre les langages.
  • Une profonde communication entre l’homme et la femme : He bien oui la femme ressent et voit en elle lorsqu’elle ovule et lorsqu’elle est infertile. Bien sûr que c’est elle qui sent les choses mais il est indispensable que l’homme soit mis au courant de tout pour bien comprendre où en est sa femme. Décider ensemble des unions possibles ou non en fonction du projet parental. D’ailleurs, on remarque bien souvent que c’est monsieur en fin de journée qui va demander « Chérie, faut qu’on remplisse l’appli !! » (Ah oui parce qu’il y a des applis qui existent qui permettent de tout noter pour les observations pour les couples les plus geeks. Mais la bonne vieille méthode des tableaux sur feuille de papier est toujours aussi prisée).
  • ENFIN une égalité sexuelle dans le couple Aujourd’hui on a tendance à penser que l’égalité est totale si c’est la femme qui « gère » ses cycles. Alors que si vous voulez que la méthode naturelle fonctionne il faut que le choix se fasse à deux dans la confiance de l’un et de l’autre. C’est un choix de couple. L’homme va être responsabilisé en se préoccupant du rythme de sa femme. Il va également devoir s’abstenir pendant la durée de la période fertile : l’abstinence se vit à deux. Au même rythme.
  • La tendresse. Lorsque le projet n’est pas de donner la vie cette période devient une opportunité merveilleuse de redécouvrir la tendresse des gestes simples avec son homme (Un bon dîner romantique, des discussions interminables en regardant les albums photos, les fous rire sur l’oreiller, aller au théâtre, se balader, faire un point sur les projets vacances ou les projets professionnels, apporter des fleurs à sa femme … Tout ça en restant habillés !) Et donc cela permet de contempler en soi même la prodigieuse nature que nous avons qui nous donne la possibilité cyclique de donner la vie. L’occasion peut-être de se demander si on est prêt à donner la vie ? Ou au contraire de reporter encore un peu. Bref ça laisse la place au couple de se réinventer, de se projeter autrement, sans doute plus librement.
  • La gratuité du don. Eh oui. Puisqu’on est responsables de ce qu’on fait, dotés de notre intelligence, on choisit d’avoir ou non des rapports. Le choix vient ici donner un sens total au don. « Je TE choisis, et je me donne à toi corps et esprit à cet instant où tu es féconde/inféconde » « Je sais où nous en sommes dans nos corps. Dans nos esprits. Et c’est tout entier avec tout ce que je suis que je me donne à toi. » : la période fertile aiguise notre désir. Le vrai plaisir sexuel n’est pas l’orgasme, c’est de se savoir désiré, désirable et désirant. Grâce à cette période d’attente, notre esprit a envie de se donner ! Le désir n’est pas que corporel il devient en plus intellectuel. Et là on a la totale pour vivre un acte sexuel merveilleux et entier ! En somme : on est totalement présent à l’autre avec tout ce qu’on est.

Moderne ou Has been ?

De vous à moi, je suis en train de me dire qu’il y a comme une arnaque terrible depuis la révolution sexuelle. On a totalement zappé les avancées et les connaissances en matière d’auto-observation de notre propre fertilité. On était beaucoup trop occupé à voir comment obtenir une égalité sexuelle et libérée et comment créer de nouveaux médicaments pour nous empêcher d’ovuler ou nous faire oublier notre nature et notre condition de femme. Mais aujourd’hui, nous sommes vraiment libres de faire nos choix. Et parce que trop de gens sont encore comme Tim à penser que ça n’est pas possible, je me dis finalement que ceux qui font le choix des méthodes naturelles sont des gens hyper modernes ! Parce qu’à contre-courant. Ce qui est « has been » c’est de vouloir être une femme qui ressemble à un homme et qui finalement détruit sa santé en ingérant des médicaments tous les jours qui à 35ans lui vaudront peut-être un AVC. Etre pleinement moderne, n’est-ce pas d’avoir une attitude qui vide à intégrer sa sexualité dans une unité de vie, d’en faire un art de vivre. Et ne plus parler de sexualité uniquement à travers le prisme de la contraception ?

Ce qu’il faut quand même savoir avant de se lancer :

Je ne dis pas non plus que les méthodes sont faciles et évidentes, il y a autant de manières de les appréhender que de couples. Certains vont vite comprendre, tandis que d’autres auront au contraire besoin de plus de temps de formation

Le grand avantage des Méthodes Naturelles c’est qu’il y en a plusieurs proposées, je vous en cite deux : la Méthode Billings et MAO. Après pour celles qui sont hyper connectées il y a le LadyComp qui fait tout le travail d’observation à votre place, seule contrainte il faut faire un test urinaire chaque matin à heure fixe. Il y a encore tant d’autres choses proposées, des couples formés et formateurs, des sessions de formations, des aides en lignes.

Les assistants comme LadyComp ont taux d’efficacité de 99,3% selon l’indice de Pearl mais avec une marge d’erreurs de 3,8% en pratique (comprenant les erreurs d’utilisations). Ils auraient un meilleur taux d’efficacité que les méthodes naturelles plus traditionnelles. Nous recommandons pour les couples désireux débutants de se faire accompagner par un médecin pour les premiers mois de mise en place des méthodes naturelles.

 

Se lancer dans les méthodes naturelles c’est devenir plus respectueux de son propre corps et du corps de l’être aimé. C’est revisiter sa sexualité et grimper encore quelques échelons sur l’échelle du bonheur conjugal, alors… on commence quand ? ?

4 réponses à “Les Méthodes naturelles sont-elles surnaturelles ?”

  1. Eugenie TABI dit :

    Vous avez oublié de citer la méthode symptothermique (indice de pearl quasi équivalent à la pilule : 0,4) cousine de la MAO, non-confessionnelle et en accès libre sur internet ! Des conseillères spécialisées en symptothermie sont plus indiquées pour se former, le corps médical étant souvent très réticent à ce genre de méthode… et vive l’autonomie !

    • Team Réussir L'Amour dit :

      Hello Eugénie, hello Colombe !

      Merci pour vos retours si complets ! Effectivement nous prenons note de la personne spécialisée en symptothermie pour modification de l’article. Nous prévoyons de créer un dossier dédié aux méthodes naturelles. N’hésitez pas à suivre nos actualités et au plaisir de vous lire !

      La team Réussir L’Amour <3

  2. Colombe dit :

    Excellent article, sur la forme et le fonds, bien, que cela puisse aller encore plus loin en expliquant que tout cela est un chemin de VIE , un vrai choix super courageux, qui passe par le vrai don de soi,non pas en restant passif et en subissant, mais en permettant au couple qui a l’audace de pratiquer ces méthodes naturelles de se hisser en fait à une hauteur à laquelle tout couple est appelé, qui est unique à chaque couple et qui peut permettre d’atteindre la vraie JOIE à tous les niveaux.Notre corps est UN , nous sommes corps et âme, et laisser l’un pour ne s’occuper que del’autre ne donne rien de bon.bravo! et continuez! n’hésitez pas à dire que oui, ce n’est pas facile, et que si la mauvaise réputation des méthodes a fait des ravages, c’est parce que beaucoup qui croyaient les pratiquer ne les appliquaient pas en réalité et ne se posaient les vraies bonnes questions qu’après 3 ou 4 enfants., d’où les railleries sur le sujet.. j’ai suivi pendant 20 ans ceux et celles qui voulaient pratiquer ces méthodes naturelles, je sais de quoi je parle: c’est possible,il faut se faire aider absolument quand on veut vraiment y arriver, se faire suivre quand on commence ou dans les périodes difficiles, et on peut y arriver, ça ouvre des perspectives magnifiques pour chaque couple! bravo! vous avez tous mes encouragements! et bravo pour l’humour, il en faut,et vous faites ça tb!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *