En ce moment, mon couple c'est plutôt :

L’importance d’avoir un projet commun

Déborah Galopin
projet-commun

L’autre soir, Émilie a lancé à son mari comme ça l’air de rien: « Et si on prenait des vacances pour une fois, ensemble, sans les enfants ? » Il a grogné entre ses babines et la question n’est plus jamais revenue sur le tapis. Entre Lola et Fred tout roule, ils sont amoureux, sont indépendants et ont chacun leur appartement. Pourtant Fred aimerait emménager avec la femme qu’il aime, mais la dernière fois qu’ils en ont parlé, elle s’est exclamée : « On n’est pas bien comme ça ? »

Deux situations différentes et pourtant pas si éloignées l’une de l’autre. Vous remarquez ce qu’ils ont en commun ? L’un des deux conjoints est réticent à faire des projets. Qu’on soit avec notre chéri(e) depuis six mois ou depuis 15 ans, construire un projet commun est important.

Pourquoi est-ce important d’avoir des projets communs :

Ce n’est pas l’amour qui fait durer un couple, mais le projet de couple. On l’a parfois déjà entendu, « l’amour ne suffit pas » et c’est vrai. Il est effectivement difficile d’envisager de continuer de vivre avec une personne qui n’a pas les mêmes désirs que nous. Fred a le sens de la famille dans l’âme, il a toujours été entouré d’amour et a une famille soudée, alors se mettre en ménage, et avoir des enfants lui semblent un objectif à atteindre pour être bien dans sa vie de couple, en revanche Lola plus indépendante n’est pas encore prête pour tout ça et préfère se consacrer à finir ses études. Si c’est un projet qui est reporté, cela ne semble pas poser trop de problèmes, en revanche si cela fait partie de la personnalité de l’autre, que les choses tardent à se concrétiser, ce serait s’illusionner que d’espérer faire changer l’autre. Les projets sont le reflet de notre personne, de nos aspirations, de la direction que nous souhaitons prendre pour avancer. D’où l’importance de s’accorder.

Faire des projets à deux, permet de se projeter dans l’avenir, ce qui assure une certaine pérennisation du couple. On se projette avec l’autre dans plusieurs semaines, mois, on s’imagine ce que ça sera quand on aura enfin un appartement à deux, quand on aura le bébé qu’on a tant désiré dans les bras. Certains projets peuvent être faits sur le moyen ou le long terme et c’est bien sûr ces derniers qui impliquent un réel engagement, une prise de responsabilité et la volonté de soutenir l’autre. Pourtant, que Émilie et son mari fassent un voyage dans le fin fond de la Creuse ou que Lola et Fred décident de signer pour un deux pièces, il s’agit de marqueurs importants dans la vie du couple. Ils représentent des moments forts, heureux et serviront à faire grandir le couple. À chaque projet commun accompli, c’est un nouveau palier de franchi.

Les risques des projets à long terme :

Pourtant, faire des projets peut parfois comporter quelques risques si on ne les fait pas pour les bonnes raisons.

Il y a deux cas possibles qui se rejoignent ici : la précipitation et les intentions non bénéfiques au couple. Si Fred presse sa copine pour emménager au bout de deux mois, on peut s’imaginer qu’il ne le fait non seulement parce qu’il est tout feu tout flamme, mais aussi parce qu’il vit encore chez ses parents. Dans cette situation, Fred cherche à brûler les étapes, car sa relation avec Lola est encore relativement récente et parce qu’il voit là l’occasion idéale pour sortir du cocon familial. Il peut donner l’impression d’être épanouissant sur le moment, mais parce qu’il n’a pas été fondé dans l’optique de renforcer son couple et d’un véritable engagement.

Il se peut que Fred vive une remise en question après quelques mois. La stagnation va s’installer entre eux et s’il n’a pas pris le temps de bien réfléchir sur sa relation au préalable, il va se mettre à douter et on tombe sur le cas typique du « est-ce qu’on n’a pas été trop vite ? ». Au lieu de vouloir avancer, Fred va alors chercher à faire machine arrière, ce qui serait pire que tout. Annuler un projet commun, donne l’impression à l’autre de renoncer à son couple et à son avenir.

Un projet commun sur le long terme ne doit ni servir ses propres intérêts ni être fait dans la précipitation. Un engagement doit être le fruit d’un engagement à deux, car les projets à long terme représentent chaque fois une nouvelle étape dans le couple.

Le deuxième risque, c’est de fonder un projet cache-misère, c’est-à-dire fonder un projet pour palier à un problème. L’erreur fréquente est de croire que faire un enfant résoudra les problèmes du couple, re-soudera votre amour. Sauf qu’une fois l’excitation de la naissance passée, il risque de resurgir à un moment où à un autre, non réglé, et au moment où votre enfant aura le plus besoin de vous deux soudés et harmonieux.

L’urgence ici est de traiter la source de discorde: par exemple, prenez du temps pour vous, de vous retrouver. Après avoir résolu le problème qui rendait l’avenir de votre couple incertain, il est tout à fait possible de le sceller par un projet commun ensuite. L’engagement n’en sera alors que plus fort.

Et après le mariage… ?

Si vous en êtes là, félicitations ! Vous venez de franchir toutes les grandes étapes d’un couple : emménagement, enfants, mariage. Et maintenant, vous vous regardez dans le blanc des yeux en vous demandant, c’est quoi la suite ? Il serait faux de penser que les projets communs ne se limitent qu’à ces 3 moments clés.

Il est inutile de chercher un modèle préétabli, tout d’abord, parce qu’il n’en existe pas. Certains aiment voyager, d’autres préfèrent se rendre à des cours de salsa tous les dimanches. Ce qui va motiver vos projets ce sont vos désirs (communs ou individuels) et l’envie de les partager avec votre conjoint. C’est pourquoi il est important de ne pas s’oublier dans l’histoire. Parfois, on est tellement concentré sur l’autre, sur notre couple, qu’on en oublie ce qu’on aime et ce qui nous motive.

Avec votre moitié, essayez de faire le point chacun de votre côté sur vos désirs et de vous fixer plusieurs objectifs à atteindre pour les mois à venir à deux ou seul(e), puis mettez en commun le résultat de la liste de vos envies. Vous rendrez compte que certains d’entre eux se rejoindront ce qui vous motivera d’autant plus à vous lancer. Il y en a d’autres auxquels vous n’aviez pas pensé, mais que vous aimeriez également réaliser avec votre conjoint.

Se lancer dans de tels projets permet également de sortir de son confort personnel, ce qui rendra votre vie de couple (et votre vie tout court) plus épanouissante, faisant naître des émotions et des expériences nouvelles. Dans la liste de vos envies, il y aura forcément des choses que votre partenaire n’aura pas envie de faire et vice-versa, ce n’est pas très grave. Gardez celles-ci pour vous, en revanche il est important que l’autre puisse les accepter. Si par exemple, vous souhaitez redécorer votre chambre, mais que votre mari n’en voit que peu d’intérêt, vous savez qu’il est inutile d’attendre de lui qu’il repeigne les murs. Vous pouvez donc vous investir librement dans cette tâche. Il sera surement ravi de voir les efforts que vous déployez pour arranger votre nid d’amour. 😉

Vous avez désormais toutes les clés pour vous lancer dans des projets communs épanouissants pour vous deux, sans précipitation et sans pour autant mettre de côté la personne que vous êtes. Prêts pour partir à Madrid dans un mois ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *