En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Les bienfaits du câlin

Déborah Galopin
bienfaits du calin

Si on a tendance à lire partout que le sexe c’est bon pour la santé, « Vous voulez gagner en endurance, résoudre votre problème cardiaque, être heureux et vivre vieux ? Alors, faites des galipettes sous la couette », il y a une chose qu’on a tendance à mettre de côté et pourtant qui a autant de bienfaits. Il s’agit du câlin ! Eh oui, avant de penser immédiatement au gros câlin, le simple fait de prendre quelqu’un dans ses bras fait du bien. 10 secondes par jour suffiraient pour en ressentir les bienfaits.

Il y a des jours (voire des mois entiers…) où le sexe passe à la trappe. C’est comme ça, on n’a pas toujours une libido de folie H24. Le câlin, lui, n’est pas très engageant, demande moins d’efforts, dure moins longtemps et pourtant a de sacrées vertus ! Le simple fait de serrer son chéri dans ses bras, un ami ou un inconnu, libère plusieurs hormones, dont la sérotonine, la dopamine et l’ocytocine qui donnent au corps un sentiment de bien-être.

Petit point santé :

On dit du câlin qu’il est capable de faire redescendre le stress. Grâce à la sérotonine et la dopamine, il procure un sentiment de tranquillité et fait baisser la tension artérielle. Il est également efficace pour éloigner la dépression. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si en hiver on a tendance à se serrer un peu plus souvent l’un contre l’autre. Ce n’est pas seulement pour se tenir chaud, mais aussi pour éprouver le contact de l’autre et de ce fait d’éviter le coup de blues hivernal.

Selon une étude américaine, il serait également un excellent moyen pour éloigner les maladies. Le fait d’être en contact peau à peau permet d’augmenter nos défenses immunitaires grâce aux mélanges des anticorps. Il est donc utile pour éloigner les rhumes et même (!) le cancer.

« Le contact physique n’est pas seulement quelque chose d’agréable, mais est aussi nécessaire pour notre bien-être psychologique, émotionnel et corporel. Il nous donne de la joie et garantit la bonne santé de l’individu comme de la société. Le câlin est une façon très spéciale de toucher quelqu’un, qui fait que les personnes s’acceptent mieux et se sentent plus acceptées par les autres. » dit Kathleen Keating dans son ouvrage Le petit livre des gros câlins.

Petit point moral :

Vous l’avez déjà certainement remarqué : quand on vous fait un câlin, ça fait du bien, genre vraiment du bien ! Qu’une autre personne vous prenne contre elle, vous donne immédiatement un sentiment de sécurité comme si vous étiez protégé(e)s. Il donne l’impression d’être dans une bulle et que les choses extérieures ne peuvent plus vous atteindre. Vous oubliez l’idiot qui vous a insulté dans la rue, la prise de tête que vous avez eue avec votre patron, les enfants qui n’ont pas arrêté de brailler toute la soirée, ou encore le repas raté que vous venez de préparer. Pas totalement certes, mais c’est comme si les choses s’éloignaient, devenaient plus petites. On a envie de se dire « ce n’est pas grave», car l’autre vient nous offrir son amour. Quand vous vous sentez vulnérable, il n’y a rien de mieux pour retrouver un regain de courage et d’énergie.

Prendre quelqu’un dans ses bras c’est aussi un moyen de dire « tu peux te reposer sur moi, tout va bien ». La proximité des corps créer un climat de confiance autant pour soi-même qu’envers l’autre. On se sent méritant de ce que l’on nous donne à ce moment. On se sent aimé. En d’autres termes, il communique beaucoup sans forcément avoir besoin de mot. Si ce n’est pas beau ça.

Et pour le couple ?

Un câlin, ça reste quand même un truc qu’on partage donc même si ce petit point humeur et santé sont cool pour celui qui le reçoit, c’est mieux si cela peut aussi profiter au couple. Et c’est le cas ! Grâce à l’ocytocine puisqu’il s’agit de l’hormone de l’attachement (la meilleure de toutes à n’en pas douter !). Ce qui signifie que cela va rendre vos liens encore plus étroits et vous donnera un peu moins envie de loucher sur Spartacus ou la voisine qui fait son jogging tous les dimanches matins. C’est d’ailleurs grâce à celle-ci que certains mammifères sont monogames. Comme quoi, il n’y a pas besoin que de sexe pour créer de l’intimité et de la proximité avec son conjoint.

Pour profiter pleinement de tous les bienfaits du câlin, on vous conseille de vous prendre dans les bras tous les soirs, soit lorsque vous rentrez, soit avant d’aller dormir. Eh oui, au lieu du simple petit bisou mécanique de « bonjour » et « bonne nuit », enlassez-vous quelques instants. Vous verrez que ce sera un véritable moment de pause que vous vous accordez, en plus de pouvoir vous témoigner de façon encore plus prégnante votre amour.

Pourtant, c’est vrai, tout le monde n’est pas spécialement tactile ou à l’aise face à ce geste d’affection. Cela est la preuve qu’il est intime, qu’il représente beaucoup et qu’on ne se sent pas forcément en mesure de le donner à tout le monde. Au sein du couple comme de la famille, il est pourtant essentiel pour toutes les raisons citées précédemment. Alors si votre femme ou votre mari peut parfois être un peu pénible à réclamer des câlins, la pire chose que vous puissiez faire c’est de le/la repousser. Si une personne est en demande de câlin, c’est justement parce qu’elle sait que cela lui fera du bien et qu’elle en a besoin. Alors plutôt que de soupirer, mettez-y tout votre cœur, car en même temps c’est une attention que vous transmettez (d’amour, de paix, d’amitié…). Même si de prime abord, ce geste ne vous paraît pas naturel, apprenez à être attentif à ses bienfaits, à le donner et à le recevoir, et vous verrez que bientôt vous aussi vous en redemanderez. 😉

Les câlins c’est un moyen facile de distribuer et recevoir du bonheur, alors il serait peut-être temps de l’inclure dans votre quotidien, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *