En ce moment, mon couple c'est plutôt :

L’effet Ikea sur votre couple

Florence (Daphnecoach)
ikea

C’est le week-end, nous sommes encore en septembre. Les écoliers sont à l’école et Julie et Maxime qui viennent de s’installer ensemble prennent eux la route pour Ikea… Julie en rêve et Maxime quant à lui se souvient vaguement de disputes de ses parents au rayon cuisine, mais se dit que cette virée dans le temple scandinave va bien se passer.

Leur studio est vide. Comme eux, des milliers de couples vont se perdre dans les méandres des rayons et certains vont tester sans le savoir leur relation.

La chaleur, le bruit, l’impression de tourner en rond ou d’être des souris de laboratoire, cela vous parle ? Je suis sûre que vous avez déjà aperçu au détour des rayons des couples au bord de la crise de nerfs, alors comment éviter cela pour votre couple ?

Ikea : un véritable observatoire pour les psychologues

La psychothérapeute américaine spécialisée dans la thérapie de couple s’est penchée sur le « cas Ikea ». De nombreux couples dans son cabinet en thérapie lui confiaient ressentir dans ce magasin un état de stress générant immanquablement disputes et conflits si bien qu’elle a demandé à l’enseigne de pouvoir étudier ces couples.

Une virée chez Ikea est selon elle un bon indicateur de l’état de votre couple. En d’autres termes, si vous souhaitez tester le caractère de votre chéri ou le votre, c’est l’endroit idéal !

Dans une interview au très sérieux Wall Street Journal, la psychologue compare les espaces témoins mis en place à des lieux où nous pouvons vivre des situations cauchemardesques. Comme en terrain miné, nos gentils couples vont penser à leur vie sexuelle à l’espace literie, à la répartition des tâches ménagères en cuisine et aux enfants au milieu des peluches. Certains vont alors avoir la tentation de régler leur compte…

Selon elle, l’espace literie, la cuisine et les chambres d’enfants seraient les lieux privilégiés de conflits. À titre d’exemple, ceux qui s’apprêtent à accueillir un enfant sont ceux qui battent le record des disputes au rayon des fournitures pour les petits.

Comme au théâtre, à chaque rayon, ses petites répliques ! Demandez le programme :

« De toute façon, tu ne fais jamais la vaisselle, alors pas besoin d’un grand évier », « Pourquoi voudrais-tu un lit plus grand ? Tu as enfin l’intention d’y faire autre chose que de dormir ? » « Hors de question que mon fils joue avec des jeux de filles »…

Cette étude sur les couples victimes d’Ikea a été prise tellement au sérieux qu’en 2011, la prestigieuse Université d’Harvard a appelé ce syndrome « The Ikea effect ».

L’atmosphère de ce grand magasin nous mettrait dans un tel état d’hyperexcitation et de stress, qu’il nous ferait oublier notre maturité et notre patience.

Maisie Chou Chaffin, une psychologue qui accompagne les couples, va encore plus loin et constate :

« Les couples ont tendance à extrapoler les petits conflits qui naissent en faisant les courses ou en montant les meubles et à se dire que, tout compte fait, ils ne sont peut-être pas faits l’un pour l’autre. »

Comment survivre à Ikea ?

Tous ses propos ne semblent présager rien de bon pour notre couple Julie et Maxime, mais heureusement, nous avons des conseils à leur donner pour survivre à une virée chez Ikea. 😉

Nous savons tous qu’il y a le projet, les achats et le retour à la maison… Commençons par la visite si vous le voulez bien !

Avant de s’aventurer dans le temple scandinave du mobilier :

Tout d’abord, bonne nouvelle, il est bon pour notre couple de s’exposer lorsqu’on fait une activité en couple à des aléas qui ne dépendent pas de nous, dixit le psychologue Dan Ariely. Ce dernier compare d’ailleurs une visite chez Ikea à une sortie en canoë soumis aux éléments naturels de la météo. Explication : inutile de vous défouler sur votre chéri si l’étagère est mal construite ou si la sortie du magasin est introuvable…

Décider ensemble à l’avance ce que vous avez l’intention d’acheter et quels sont vos réels besoins.

N’ayez pas peur du catalogue et étudiez le ensemble, écoutez-vous et décidez des priorités. Choisissez un style de mobilier qui convienne à tous les deux. Décidez ensemble ce que vous voulez privilégier pour votre intérieur : beau, fonctionnel, convivial…

Avez-vous envie des mêmes choses ? Et si non, écoutez celle de l’autre.

Donnez-vous un budget avant de partir et tenez-le ensuite.

Si vous le pouvez, évitez le samedi et allez-y le soir ou une demie-journée en semaine si vous avez de gros achats, vous serez dans un environnement plus calme pour choisir. Faites-vous beaux 🙂 ! (je plaisante quoi que…)

Sur place :

Vous avez le véhicule parfait ou presque. Vous êtes d’une humeur charmante et prêts à affronter les multiples tentations d’achats inutiles.

Faites vos gros achats en premier (canapés, lits, tables…). Vous pourrez acheter ce qui vous manque une autre fois… Évitez le caddie qui va se remplir à vue d’œil, si vous avez juste quelques achats à faire. De toute façon comme dit mon amie Isabelle, vous reviendrez à chaque fois avec des serviettes en papier et des bougies en plus….

Pratiquez l’humour et la dérision comme Jeff Wysaki, un blogueur et comédien américain qui a même mis en place dans un magasin californien de l’enseigne un stand très ludique pour préserver l’harmonie du couple appelé « stand de sauvegarde des relations ». Il propose « 5 astuces faciles pour relâcher la tension avec l’être aimé ». Avec humour, vous pouvez sur place, hurler sur un cheval en plastique, vous calmer en regardant la photo d’un chiot sur une tasse en lisant « la joie est dans le monde » ou alors vous affubler d’un superbe chapeau en forme de bouteille de lait en cas d’urgence. Le blogueur nous assure que cela va nous passer l’envie de nous disputer avec un chapeau aussi ridicule sur la tête !

Vous n’avez pas ce stand dans votre magasin ? À vous d’avoir un peu d’humour quand vous sentez la pression monter !

Vous avez même le droit à une pause boulettes de caribou ou achat des fameux chocolats qui vous font sauter les plombages, mais sont si bons pour se détendre !

De retour chez soi :

Et la fameuse et redoutable épreuve du montage des meubles en kit…

Un bon test pour apprendre à construire ensemble en lisant une notice souvent incompréhensible. Évitez les reproches du genre : pas bricoleur, pas logique, pas organisée, pas soigneuse…

Rappelez-vous de bannir de votre vocabulaire les « toujours » et « jamais ». Comme nous l’avons expliqué, c’est le meilleur moyen pour faire entrer le premier cavalier de l’apocalypse. Et ne pas arriver à monter une étagère n’est pas la fin du monde !

Faites-vous aider, si besoin, par un service de montage proposé par un grand nombre de magasins. Comptez ce plus dans votre budget si vous sentez que cela peut être tendu. Ramani Durvasula a même surnommé la bibliothèque LIATORP « la faiseuse de divorces » ! Difficile à monter, elle serait la cause de nombreuses crises conjugales !

Pour vous détendre, vous pouvez visionner la vidéo de Simon Gilmore, un Australien qui s’est amusé à filmer sa belle réagissant à ses jeux de mots sur les produits de la marque suédoise (vidéo postée sur Youtube qui comptabilise plus de 7,7 millions de vues).

Bon vous allez vous en sortir, c’est promis ?

Bonne expédition suédoise alors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *