En ce moment, mon couple c'est plutôt :

L’amour dure 3 ans

Déborah Galopin
l'amour dure 3 ans

Depuis quelques années, on a le sentiment que notre vision du couple a pas mal évolué. On a tendance à se dire que, par rapport aux anciennes générations, nous sommes plutôt chanceux ! Il y a quelques siècles, les mariages d’amour se faisaient rares voire n’existaient pas et il y a quelques décennies, on restait avec une personne jusqu’à la fin de nos jours. Sauf qu’aujourd’hui ce n’est plus les liens du mariage qui gouvernent les couples, mais bel et bien le sentiment amoureux, plus engageant encore que n’importe quel contrat. Un sentiment qui nous fait nous sentir libres car, dès qu’on le perd on sait que refaire sa vie c’est désormais possible ! Alors est-ce bien vrai que l’amour dure 3 ans ?

Avec une littérature qui conjugue amour et souffrance (Roméo et Juliette, Les Hauts de Hurle-vent et consorts) des films qui montrent le plus souvent lamour sous le prisme du coup de foudre et les contes de notre enfance qui ne cessent de nous rabâcher « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », forcément, on se sent un peu perdu face à nos propres histoires d’amour. On a le choix entre vivre une pression sociale pour trouver le prince charmant, la fameuse perfection qui nous permettra d’être heureux jusqu’à la fin de nos jours (paraît-il !) ou se sentir mal aimé, ce qui ne donne pas vraiment l’impression de vivre la même passion que Scarlette dans Autant en emporte le vent.

Nos référents culturels nous perdent ! Il n’y a pas d’entre deux envisageable entre l’amour-passion et le mélo-drame ! Autant dire que nous sommes tous largués ! Alors forcément, quand on vient nous annoncer que l’amour dure 3 ans, on a juste envie de s’exclamer : « QUOOOOOI ? Alors à quoi ça sert tout ça, tous ces efforts, tous ces liens d’engagements si le sentiment amoureux meurt si vite ? » Pas de panique, c’est justement le moment où nous différencions l’amour-passion de l’amour que l’on construit : l’amour vrai, l’amour durable. Et oui, bonne nouvelle il existe et nous vous invitons à le découvrir !

L’amour dure 3 ans : d’où sort cette théorie ?

Lucy Vincent, neurobiologiste et auteure de Petits arrangements avec l’amour, parle « D’amour des illusions ». Une période durant laquelle on ne voit pas les défauts de l’autre. Cette fin de la passion permet finalement de lever le voile des mystères et il vous est alors possible de voir l’autre tel qu’il est véritablement. Le danger pour un couple est donc de confondre la passion et l’amour. Ce dernier n’est pas seulement le fruit d’un programme génétique, mais d’une volonté de construire.

Lucy Vincent remonte à la préhistoire pour expliquer cette théorie. Cet amour serait défini par la nature et ni plus ni moins que par le processus de reproduction. Le coup de foudre naîtrait du fait que les partenaires soient génétiquement complémentaires, après s’être reniflés un bon coup pour s’en assurer. Les deux partenaires vont se jauger pour savoir si l’autre est un bon parti pour la tâche qu’il a à accomplir. L’homme doit paraître fort pour pouvoir assurer la survie de la famille et la femme en bonne santé pour pouvoir porter et nourrir l’enfant. En gros, si les femmes sont attirées par Monsieur muscle avec un portefeuille bien rempli et les hommes par une Demoiselle jeune et belle à la plastique charmeuse, c’est grâce à ça. Remercions donc, l’homme de Cro-Magnon à l’origine de nos clichés actuels.

Le sentiment d’attachement intense, qui nous fait nous sentir bien en présence de la personne aimée et mal en son absence, permettrait au couple de rester uni jusqu’à ce que l’enfant soit suffisamment autonome pour marcher. La femme étant physiquement plus faible lorsqu’elle est enceinte et occupée à prendre soin de son enfant jusqu’à la fin de l’allaitement, elle a besoin de l’homme pour assurer leur protection. C’est cet état qui permettait au couple de rester ensemble. Ensuite ? Ils pouvaient tous deux partir à la conquête d’un nouveau partenaire. Ça ne fait pas franchement rêver…

Et dans la réalité, comment faire en sorte que cet amour dure plus de 3 ans ?

Commencez par vous débarrasser de vos préjugés : la fin de l’amour des illusions, n’est pas la fin de l’amour tout court ! Heureusement ! Il s’agit juste d’aimer l’autre pour ce qu’il est vraiment. Faites le deuil de la relation passion. Rien n’est immuable, vous ne l’êtes pas, votre relation non plus et encore moins vos sentiments. Cela ne veut pas dire que vous n’allez plus rien ressentir subitement. L’amour continue, mais se transforme. Il n’est pas le même, n’est pas aussi violent, il s’assagit, s’adoucit, mais du même coup se renforce. Et après plein de couples arrivent à remettre un peu de piments dans leurs relations de couple pas de panique !

Au début de la relation, c’est un cocktail d’hormones qui est stimulé, mais progressivement, il y a une sorte d’accoutumance.

« Ce qui rend accro dans un cas comme dans l’autre, c’est la dimension du plaisir » explique le professeur et psychiatre Michel Reynaud.

C’est l’endorphine qui créent à la fois le bien-être d’être en présence de l’être aimé et la souffrance qu’on éprouve en son absence. Bonne nouvelle, puisque c’est celle qui se libère au moment de l’orgasme. Vous savez donc, ce qu’il vous reste à faire. 😉

L’endorphine laisse alors sa place à une nouvelle hormone : l’ocytocine, hormone dite de l’attachement qui permettra alors au couple de continuer à s’aimer d’une manière plus affective que passionnelle. Le couple n’est plus dans la dépendance, mais dans le bien-être. Le bien-être est procuré par différentes situations comme s’embrasser, faire l’amour, ou un dîner en tête à tête. D’où l’importance de garder au fil des années les mêmes rituels qu’au début de sa relation.

Forcément, après l’étape d’illusion, survient celle de la désillusion, il va donc falloir traverser cette période, celle de l’accoutumance, celle qui met fin à la période fantasmée de l’être aimé. Vous allez apprendre qui est véritablement votre partenaire, accepter de voir l’envers du décor et de mieux vous coordonner en fonction de vos différences. C’est justement le moment où vous allez devoir être le plus sincère avec l’autre sur vos ressentis pour vous aider à vous comprendre l’un l’autre. C’est le moment où la communication doit primer entre vous, car passé l’amour-passion, on est plus souvent sujet aux conflits, on accepte moins les petites différences de l’autre !

Pour faire durer cet amour, il va être important de prendre du temps à deux, entretenir le désir sexuel… Dans la construction de l’amour, il sera également important de former de nouveaux projets, car c’est en faisant des choses nouvelles que de nouveaux sentiments vont naître, plus riches, consolidant ainsi vos liens.

Le véritable amour est justement celui qui dure. Pour atteindre ce stade en toute quiétude, il faudra être capable de surmonter les premières difficultés et d’accepter l’autre tel qu’il est. Alors, ne vous inquiétez pas si vous n’êtes plus aussi excitée en voyant votre mari rentrer du travail que lors de vos premières rencontres. Le seul secret pour que l’amour dure est de l’entretenir. Ce qui fonctionnait à vos débuts continuera à fonctionner aujourd’hui. L’erreur est de croire que nous en avons moins besoin, car nous n’en ressentons plus autant la nécessité. Oubliez un peu votre côté homme/femme de Cro-Magnon et dites bonjour à l’homme/la femme moderne. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *