En ce moment, mon couple c'est plutôt :

La charge mentale ou le fait que les femmes doivent penser à tout !

Déborah Galopin
La charge mentale

Il y a 10 jours, la féministe et blogueuse Emma a mis en ligne une de ses petites BD qui a pour but d’expliquer les choses vraies de la vie, que ce soit par rapport à la politique ou aux femmes afin de faire bouger un peu les mentalités. Cette fois, c’est le thème de la charge mentale qu’elle a abordé, terme un peu obscur pour désigner ce à quoi les femmes doivent penser quotidiennement.

Les lecteurs se sont tellement reconnus dans ce scénario que sa publication Facebook a été partagée plus de 200 000 fois et toute la presse numérique en parle. À notre tour, nous avons voulu décortiquer ce phénomène qui fait tant jaser.

Vous pouvez lire ladite BD juste ici :

Une société aux habitudes tenaces :

Bien que nous soyons au 21e siècle et que nous nous battons pour une égalité homme/femme, il faut bien reconnaître que certaines choses restent majoritairement féminines et d’autres masculines. Si ce n’est pas une mauvaise chose en soi — parce que nous sommes faits pour être différents et qu’il n’est pas question qu’une femme se transforme en homme et inversement — là où ça pose problème c’est lorsque cela créer un déséquilibre qui incombe à l’autre sexe. En l’occurrence, le cliché récurrent et pourtant encore très vrai : c’est à la femme de prendre en charge l’entretien de la maison. Avant, les femmes restaient au foyer pour pouvoir justement effectuer toutes les tâches ménagères et s’occuper des enfants, soit ! Mais désormais que les hommes et les femmes prennent tous les les deux la direction du travail le matin, les choses commencent sérieusement à coincer. Il faut croire qu’on ne change pas aussi facilement des siècles d’habitudes sociales.

En règle générale, il est quand même assez vrai de dire que c’est la femme qui fait le plus gros du boulot. Elle fait à manger, les courses, nettoie, s’occupe des enfants, lance les machines, repasse… Les choses tendent à évoluer, car on ne peut pas non plus dire que tous les hommes n’en foutent pas une. Excepté ceux qui ont un gros poil dans la main ou les gros machos — si vous vous reconnaissez : coucou ! —, les hommes essayent tout de même de soulager leur femme. Sauf que c’est encore une fois à elle que revient la tâche de penser à tout.

C’est précisément ce que dénonce Emma, en prouvant que cela est fatigant : penser à racheter du papier toilette, prévoir le repas qu’il va falloir préparer pour les invités de samedi soir, penser à déposer Hector, le chien, chez le vétérinaire pour son vaccin, planifier encore et toujours… Alors oui, effectivement parfois il y a de quoi péter un câble ! Surtout quand Chéri ne se limite qu’au strict minimum, c’est à dire : sortir le biberon du lave-vaisselle quand il faudrait vider le lave-vaisselle entier !

Mesdames, on vous comprend et vous avez notre compassion à 10 000 % ! Mais avant de taper immédiatement sur la tête des hommes à coup de marteau, il faut aussi comprendre que les femmes ne sont pas toutes roses dans l’histoire. « MAIS JE FAIS TOUT ! » je vous entends hurler d’ici. Oui et on ne vous enlèvera jamais ça, mais c’est peut-être bien là le souci. Les femmes prennent à leur charge l’ensemble de la maison comme si elle se sentait tenue d’une quelconque obligation, ce qui fait que vous ne pouvez pas passer le relais à votre mari.

Alors comment changer ça ?

Pour éviter de tomber dans la charge mentale et de vous accuser l’un l’autre de ce que vous avez trop fait ou pas assez, quelques solutions sont possibles :

Déjà enlevez-vous de la tête toutes les choses auxquelles vous pensez. Arrêtez de les ruminer et déchargez-vous en les écrivant. Notez les sur un tableau au fur et à mesure, ou à défaut des post-it desquels vous recouvrirez le frigo (même si plus grand c’est, mieux c’est !). Vous pouvez consacrer un espace pour les courses et un autre pour les RDV et les penses-bêtes par exemple.  Il n’y a plus de dentifrice ? Notez-le ! D’une, ça vous évitera de l’oublier au moment venu et de deux, d’avoir des sursauts de conscience plusieurs fois par jour du style « Le dentifrice. Le den-ti-frice ! Il ne faut pas que je l’oublie. » Faites cela à deux (ou en famille, ça marche aussi). Quand quelqu’un pense à quelque chose qu’il doit faire ou qu’il manque pour la maison, il n’a qu’à le noter. Cela permet d’avertir et de rendre responsable tout le monde au même niveau. Plus question qu’on vous reproche d’avoir oublié telle chose après ça !

Le conseil évident que je donnerais aux hommes, c’est de vous investir davantage. Vous êtes autant responsable de la bonne tenue de la maison et de l’éducation de vos enfants que votre femme. N’attendez pas que votre bien-aimée le fasse à votre place. Votre femme pense à votre bien-être en pliant votre linge, alors pensez également à elle en mettant vos slips au sale ou en débarrassant la table. Si vous remarquez qu’il y a un truc qui traîne, il est tout autant de votre responsabilité de le ramasser, peu importe à qui il appartient. Et pour vous Mesdames, n’hésitez pas à solliciter davantage votre mari. N’attendez pas d’atteindre le burn-out pour le faire.

Dans un précédent article, nous avons abordé le sujet du partage des tâches ménagères afin d’éviter les frustrations. Nous vous proposons d’aller le consulter pour approfondir le sujet. L’objectif est que chacun se sente responsable et s’investisse de façon équitable, autant dans l’exécution que dans la direction. Si vous estimez qu’il y a un déséquilibre dans votre couple, parlez-en de façon claire, comme pourrait le faire Emma dans sa BD.

Une réponse à “La charge mentale ou le fait que les femmes doivent penser à tout !”

  1. Great post, thanks for the read.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *