En ce moment, mon couple c'est plutôt :

J’ai l’impression de toujours tomber sur les mêmes partenaires

Déborah Galopin
repetition-ken

À force d’enchaîner les déceptions amoureuses, vous vous êtes rendu compte que vous tombiez inévitablement sur les mêmes partenaires ! À croire qu’un marabout à jeté sur vous un mauvais sort pour les 100 générations à venir… Entre celui/celle qui ne veut pas s’engager alors que vous ne rêvez que de ça, les mêmes disputes qui se répètent inlassablement et qui amènent l’autre à rompre ou encore les dépressifs(ves) qui vous tombent dessus et qui prennent la poudre d’escampette dès qu’ils vont mieux. Toutes ces personnes vous les avez maudites car elles vous ont donné le sentiment d’avoir été manipulé(e).

Elles vous ont fait du mal et en ressortez à chaque fois broyé(e), car vos sentiments à vous étaient bien sincères. Alors pourquoi avez-vous l’impression de tomber toujours sur les mêmes partenaires ? Quel horrible marabout vous a condamné à revivre toujours la même situation encore et encore vous laissant comme une impression de déjà vu à chaque nouvelle relation ?

Le schéma répétitif c’est quoi ?

Un schéma répétitif est une situation qui se répète systématiquement dans votre vie. Si elle est bonne aucun problème ! (Genre manger des Corn Flakes en rentrant chez soi pour se récompenser d’une dure journée de labeur). En l’occurrence ici, ce n’est pas vraiment le cas, puisque vous vous placez dans une situation qui ne vous convient pas et qui vous fait souffrir jusqu’à aboutir à la rupture, ce que vous vivez bien évidemment comme un échec amoureux.

Les menteurs/menteuses, les infidèles, les blessé(e)s, les déséquilibré(e)s, les jaloux(ses), les colériques, c’est pour votre pomme. À croire que vous avez un gyrophare pour les attirer. Si vous tombez toujours sur les mêmes partenaires, ce n’est pas sans raison. Et si vous vous mettez à hurler devant votre ordinateur: « Alors il est où le problème, c’est moi, c’est ça ? », je vais devoir grimacer en vous « baaaah… oui ! Un peu en fait ». Et forcément, ça ne va pas vous plaire.

Imaginez-vous, il y a des milliers de célibataires dans votre ville alors en terme de personnalités, vous avez l’embarras du choix. Exit votre phrase fétiche que vous vous empressez de sortir pour vous déculpabiliser auprès de vos ami(e)s : « De toute façon, les hommes/femmes ce sont tous(tes) les mêmes ».

Dans ce schéma répétitif, il y a un saboteur de relations, une faille dans votre personnalité qui se ressent à travers vos comportements. Tout le monde a ses faiblesses, ses blessures, ses défauts, ça ne pose pas de problème. Le souci ici c’est que cela va influencer vos relations sur le long terme. Cela peut être votre manque de confiance en vous, vos appréhensions face à votre futur amoureux, un manque affectif et bien d’autres… Chacune de ces failles a une cause et souvent elle est liée à votre passé affectif ou au contexte familial dans lequel vous avez grandi. Vous ne faites que reproduire ce que vous avez connu comme une norme que vous vous seriez créée.

Comment sortir de ce schéma ?

La première étape va donc être de prendre du recul par rapport à vos précédentes histoires, de réfléchir à vos attentes futures et surtout de comprendre ce qui vous amène toujours à tomber dans le même schéma. En parvenant à pointer ce qui coince, vous faites déjà le plus gros du chemin, car en en ayant conscience, il vous devient alors possible de rectifier le tire.

Si vous avez conscience de mal vous tenir, vous aurez le réflexe de vous redresser ou bien de vous asseoir en croisant les jambes. C’est la même chose pour la réponse à vos besoins. Changez le comportement qui vous amène à entrer dans un schéma répétitif ne se fera pas naturellement, mais si vous parvenez à vous corrigez, vous pourrez inverser la tendance d’aller vers l’autre pour de “fausses bonnes raisons”. N’hésitez pas à lister sur une feuille tous les comportements que vous ne souhaitez plus adopter, cela vous aidera à rendre tout ça un peu plus concret. “Je ne veux plus (être la bonne poire/ trop gentille/ jalouse)…” et terminez par un mot positif, un état d’esprit à atteindre.  

N’oubliez pas que vous attirez à vous ce que vous dégagez. Le meilleur exercice est de demander à sa/son meilleur(e) ami(e) de nous faire un portrait de nous même (qualités et défauts) sans nous prendre avec des pincettes. Ça peut faire mal à l’égo mais n’oubliez pas que c’est pour le mieux. Sachant qu’en matière d’attente on veut toujours le mieux pour nous, mais n’oublions pas que le profil que nous attendons (notre perfection) ne sera peut-être pas directement attiré par ce que nous dégageons. Ce travail nous est donc nécessaire pour trouver un levier de motivation au changement.

Une relation doit donc s’accorder avec vos intentions, si ce n’est pas le cas c’est qu’elle ne vous convient pas. Ne vous oubliez pas au profit de l’autre, imposez vous, vous et vos désirs, n’ayez pas peur, si l’autre ne les entend pas ou ne les respecte pas c’est qu’il ne vous correspond pas. Ne devenez pas tyrannique non plus, mais respectez-vous !

Si actuellement, vous fréquentez quelqu’un, exprimez-lui votre ressenti. N’attendez pas forcément un face à face, parfois à force d’attendre les occasions on les rate. Appelez-le, écrivez-lui… Cela demande un peu de courage, mais vous libérera d’un poids (qui est gros, on le sait bien !). Vous pourrez aviser de la suite de votre relation en fonction de sa réaction. Comme le dit très bien  Jean-Michel Hirt, auteur de L’Insolence de l’amour, fictions de la vie sexuelle (Albin Michel, 2007) :

« Un amour heureux peut être, paradoxalement, trop douloureux à supporter dans la mesure où il révolutionne nos schémas habituels. Même si ces derniers nous font souffrir, nous y sommes habitués. Ce sont des repères névrotiques qui nous rassurent, nous préférons nous y accrocher plutôt que d’aller vers un amour heureux qui nous emmènerait, lui, en terre inconnue. »

Alors jetez au bûcher le marabout responsable de tous vos maux et partez en quête de vous-même. Le meilleur moyen pour sortir d’un schéma est de prendre l’initiative de votre propre bonheur, l’autre ne viendra que le compléter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *