En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Équilibrer les tâches dans le couple pour éviter les frustrations

Déborah Galopin
partage-taches

À la maison, c’est surtout vous qui êtes aux commandes et qui pilotez cette maison. Décider de l’heure du dîner, du menu de la semaine et surtout de tout préparer. Quand le sac de linge sale déborde, c’est vous qui lancez la machine, sortez le linge, pliez, repassez et rangez les affaires. Vous êtes contente d’être la capitaine de votre home-sweet-home, mais il vous arrive de vous dire que si vous laissiez ce charmant cocon vivre de lui-même, il se transformerait rapidement en capharnaüm, tellement personne n’y met du sien.

Parfois, vous avez bien envie de secouer un peu vos enfants, votre mari pour leur dire “oh ! Vous m’aidez là un peu ?”, frôlant par la même occasion la crise d’hystérie alors que vos petits protégés et votre aimé vous regardent avec des yeux ronds, sans comprendre véritablement ce qu’il leur arrive. Vous, la capitaine de cette baraque, vous flanchez !

C’est pourquoi, équilibrer les tâches est important dans le couple pour éviter les frustrations.

Gare aux conflits !

Si nous pouvions ne vivre que d’amour et d’eau fraîche, ce serait merveilleux, mais la vie quotidienne amène son lot de contraintes et parmi celles-ci : s’occuper des enfants, faire à manger, faire le ménage, les courses et j’en passe… Et lorsque ces tâches incombent toujours à la même personne, cela peut facilement être une source de tension.

Si au début, la femme récure son home-sweet-home de bon coeur, chantonnant, tout en se prenant volontier pour Cendrillon, c’est parce qu’elle a à coeur de faire plaisir à son homme. Elle apprécie d’être aux petits soins pour sa famille, de voir celle-ci heureuse et comblée. D’un naturel serviable, elle risque de tout prendre à sa charge, sans se plaindre et rapidement l’homme s’habitue à cette situation, qui lui convient assez bien ! Sauf qu’elle s’enfonce lentement dans une situation qui, sur le long terme va lui peser et l’amener vers ce cercle vicieux : elle s’acharnera alors sur les tâches domestiques sans rien dire tout en ayant l’impression de trop en faire par rapport à son mari (sauf que son mari ne peut pas deviner qu’elle besoin d’aide, si elle demeure muette), progressivement elle tombe dans une fatigue physique et psychologique, ce qui va l’amener très rapidement vers le ressentiment. Alors pour extérioriser, elle va faire des reproches.

Je fais tout, je suis fatiguée, pourquoi ne m’aide-t-il jamais ? J’en peux plus de le voir jouer sur sa tablette pendant que je bosse. J’vais craquer”. Et là, vous pouvez dire bienvenue à la tension qui risque de s’installer durablement, si vous ne cherchez pas à changer la situation ! L’attitude de la femme à vouloir tout prendre en charge, incite l’homme à ne plus rien faire (pourquoi vous aiderait-il, puisque vous gérez parfaitement ?) Même si à la base tout partait d’un bon sentiment, les bonnes habitudes se prennent dès le début.

Si cette situation commence à vous peser, c’est qu’il est temps d’en parler. Que vous travaillez tous les deux ou seulement l’un de vous, il est important que l’un et l’autre mette la main à la pâte. Cela se fera en fonction du temps que vous pourrez y consacrer.

Partagez vous les tâches

La solution la plus efficace est de commencer par vous répartir les tâches du quotidien, en fonction de votre emploi du temps et de vos préférences. Vous pouvez lister toutes les tâches domestiques et établir ensemble, ce que chacun fait dans la semaine, en fonction de vos préférences. Quand l’un n’aime pas faire la vaisselle, l’autre préférera s’en charger que de passer l’aspirateur. Ainsi, vous vous accordez et cela vous semblera beaucoup moins pénible que de vous taper tous les trucs dont vous en avez en horreur. S’il y a des choses qui vous déplaisent à tous les deux, il est possible de les faire à tour de rôle. En vous organisant sur la répartition des tâches, cela vous permettra de prendre conscience de ce que chacun fait pour la maison, plutôt que de voir ce qu’il ne fait pas. C’est ainsi, le meilleur moyen pour cesser de se faire mutuellement des reproches. N’hésitez pas à inclure les enfants pour leur donner de bonnes habitudes de vie.

De plus, vous vous rendrez très vite compte que vous gagnerez ainsi deux fois plus le temps ! Plutôt que d’attendre que votre femme termine de ranger le dîner et de coucher les enfants, pour regarder votre série préférée, aidez-là. Au lieu de commencer Homeland à 21h20, vous lancerez la série à 21h00 et tout le monde sera content. Votre femme sera ravie de vous voir vous impliquer. Elle se sentira soutenue et épaulée, en plus d’êtremoins fatiguée. De votre côté, vous serez content de ne pas être resté pendant 20 minutes dans le canapé, à lui répéter “bon, t’as bientôt terminé ?”, avec une pointe d’agacement dans la voix. En vous partageant les tâches et/ou en les faisant à deux, ce sont davantage de moments de qualités que vous pourrez passer ensemble. C’est ce qu’on cherche tous, non ? Passer du temps avec son chéri/sa chérie, plutôt qu’à “nettoyer, balayer, astiquer”, ou regarder l’autre le faire.

N’hésitez pas à solliciter l’aide de votre conjoint 

Il se peut que de temps à autre, vous ayez besoin d’un coup de main. Réaction classique: on fait notre maximum, jusqu’à ce qu’on ce qu’on y arrive plus et qu’on pète un watt. Et là, c’est la maison entière qui explose : vous, votre mari qui surenchérit, les enfants qui braillent, le chien qui aboie. La tension est à son maximum et pour la faire redescendre…. Bon courage !

Posez-vous trente secondes et reprenez vos esprits. Ce n’est pas en vous mettant à vociférer que votre cher et tendre ne sait que mettre ses pieds sous la table, que vous obtiendrez quoique ce soit de lui. C’est même plutôt l’effet inverse qui risque de se produire. L’homme aime faire valoir ses compétences et c’est là dessus que vous allez devoir jouer ! Quand vous voulez lui demander quelque chose, dîtes le lui en lui montrant que vous avez confiance en lui et que vous pensez que c’est l’homme de la situation. Si vous avez besoin d’un coup de main en cuisine, pour mettre la table, pour préparer les enfants le matin, dites-le lui simplement : “pendant que je fais çi, tu peux faire ça, s’il te plait ? Cela m’avancerait beaucoup”. Un homme ne rechignera pas à vous aider, si vous le sollicitez et surtout si vous lui montrez que ses efforts sont utiles. N’hésitez pas à lui demander à ce qu’il vous vient en aide sur une tâche qui met en avant sa masculinité. Faites le test en lui demandant d’ouvrir un vieux pot de confitures, il repartira fier comme un paon de vous avoir montrer “oh combien il est fort” ;).

Pensez à vous remercier l’un et l’autre pour ce que vous faites. Certains petits gestes peuvent se réveler être un véritable soulagement, même s’ils ne sont pas fait à la perfection. Alors dire les choses quand elles sont positives, ça fait du bien. On se sent valorisé et apprécié pour ce que l’on fait. Un “c’est chouette que t’ais fait à manger ce soir !” est beaucoup plus appréciable qu’un “ta ratatouille n’est pas aussi bonne que la mienne, elle manque vraiment de goût.” Pensez à voir le côté positif.

Les faux amis : les maniaques et les perfectionnistes

Entretenir son intérieur c’est bien, mais attention à ne pas devenir esclave de sa maison ou de ses enfants. Certaines personnes maniaques, ressentent le besoin de faire le ménage tous les jours, à raison de 3h à chaque fois pour s’assurer qu’il ne restera pas un brin de poussière. Cela peut devenir carrément angoissant si dès que votre moitié fait tomber une miette de pain en dehors de son assiette, vous ne pouvez pas vous empêcher de sortir l’éponge. Cela peut lui donner le sentiment que tout ce qu’il fait est mal, qu’il mange mal, qu’il ne fait pas assez attention, qu’il salit toujours tout… Ce genre de comportements peut rapidement faire monter les tensions, car vous lui reprocherez de ne pas faire assez alors que lui à l’inverse vous reprochera de trop en faire. Même si cela implique de prendre un peu sur vous, pensez à vous contenir et à laisser à l’autre une marge d’erreur. Plutôt que de chercher immédiatement à nettoyer après lui, proposez lui de nettoyer la table après manger. N’oubliez pas que tout ne peut pas toujours être impeccable H24, mais du moment que les choses sont faites, c’est le principal, non ? Alors sachez souffler et vous accorder du temps 😉

De même, si vous êtes du genre perfectionniste, quand votre cher et tendre vous aide à faire quelque chose mais qu’il le fait pas aussi bien que vous, il peut être tentant de lui montrer que son action mériterait d’être perfectionnée. Mais vous risquez de passer pour l’énervante “Madame je sais tout” et souvenez-vous que vous n’êtes ni sa mère, ni son professeur. Dire les choses, c’est bien surtout si c’est en vu que l’autre s’améliore. En revanche, faire suivre un “merci” d’un  “mais” revient à annuler immédiatement votre remerciement. Nous vous recommandons dans ce cas, de vous abstenir de tout commentaire sur le moment et de travailler sur vous si vous avez tendance à être constamment dans ce genre de schéma qui peut être un véritable enfer pour votre conjoint. En revanche, lorsqu’il/elle refera le même plat, proposez vos recommandations pendant qu’il/elle prépare. “Tu ne pense pas qu’avec un peu d’herbes de province ce serait encore meilleur ?”.

Entre être bordélique ou trop maniaque, trop en faire ou pas assez, il y a un juste milieu à trouver pour vous permettre de vivre en totale harmonie avec votre compagnon. Les tâches de votre quotidien ne doivent pas être un esclavage tout comme l’amour une prison, pensez à prendre du recul, respirez un grand coup et revoyez l’ordre de vos priorités : aimé et être aimé ou une cuisine nickel, nous on sait ce qu’on choisirait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *