En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Entre nous c’est la guerre, nous n’arrivons plus à nous parler

Marie Bernard Lejeune
entre nous c'est la guerre

Vous vous évitez mutuellement dans l’appartement, heureusement qu’il est grand. Les repas sont longs tellement le silence est pesant, au point que vous n’êtes pas loin d’allumer la télé pour sortir du malaise. Ses toc habituels vous agacent. Quand elle vient s’asseoir dans la pièce, vous bouillonnez… Du coup, vous trainez tard le soir au boulot, vous sortez plus, vous profitez de tout ce qui vous permet d’être le moins possible à la maison. Vous ne vous parlez plus. C’est la crise.

C’est quand même triste de se dire que l’une des personnes que l’on aimait le plus au monde peut devenir une étrangère et que l’on puisse devenir complètement indifférent(e)à son contact. Sur la plupart des forum, on trouve ce genre de témoignages : « Après une énième dispute sur le coup de la colère nous avons décidé de ne plus nous parler ». Sans aucun doute, une solution infaillible ! Pour clore les disputes, mais certainement pas pour résoudre les problèmes.

Les étapes de la crise d’un couple :

On se voit de moins en moins : on ne prend plus le temps de se parler par manque de temps, le boulot, les enfants, les sorties…. Le temps a toujours bon dos, parce que derrière un « on n’a pas le temps », c’est parfois plus un « on n’a pas envie de prendre le temps » qui se cache.

On ne se parle plus : Avant on se racontait notre journée à la minute près, on se faisait rire avec nos histoires de boulot. Maintenant on s’est habitués aux phrases toutes faites, on a toujours les mêmes conversations et limite ça nous fatiguerait d’en raconter plus.

On ne s’écoute plus : Avant ce qu’il/elle me disait m’intéressait. Maintenant je préfère couper court car rentrer dans une grosse conversation après le boulot ça me fatigue et je n’attends qu’une seule chose, c’est d’avoir mon moment à moi pour me poser devant un bon bouquin et profiter du bruit du silence avant de retrouver ma pollution sonore du lendemain.

Ne plus se parler et ne plus s’écouter. C’est le début de la crise de couple. Moins on prend le temps de le faire et plus nos échanges deviennent superficiels. Alors forcément l’autre commence à perdre de son intérêt à nos yeux.

On ne se comprend plus : le manque d’échanges précité induit un changement de perception des deux personnes du couple. On ne communique plus avec l’autre mais l’autre continue de vivre, il ne se met pas sur pause. De ce fait il/elle évolue, il/elle change au fur et à mesure des années. Et ne pas accompagner ce changement, ou si vous préférez ne pas évoluer en couple c’est déjà se séparer physiquement et moralement. Du coup, on finit par se réveiller à côté d’un étranger mais, à qui la faute? Il fallait continuer de se découvrir, de s’apprécier et même mieux : il fallait grandir ensemble.

On ne se touche plus : Au fur et à mesure que les deux personnes s’éloignent par le coeur, elles s’éloignent également physiquement. Les petits gestes, les petites caresses du quotidien se font de plus en plus rares. Les rapports sexuels qui habituellement se faisaient par envies, se font par effort, puis par dépit et puis plus du tout. De toute façon avec les enfants, tu comprends… Je suis fatigué, j’ai une migraine !

Comment on en arrive là ?

Arrivé à ce stade, on remet en cause son couple : on ne parle plus, alors pourquoi rester encore ensemble ? Il faut nous rendre à l’évidence, nous deux c’est fini. Holà ! Ce n’est pas sur le fait d’être en couple qu’il faut s’attarder, mais sur ce qui nous met en désaccord, ce qui nous éloigne. Bien souvent ça commence avec des non-dits : je ne voulais pas lui parler de ça pour ne pas la/le blesser, alors « je ne lui ai pas dit que ça n’allait pas ». Puis le fait de ne pas dévoiler ses sentiments, ses besoins, ses envies ont constitués des frustrations. Et c’est finalement, en pensant éviter à l’autre de souffrir, qu’on le fait souffrir et qu’on se fait souffrir.

Il ne faut donc pas avoir peur des affrontements et des conflits dans le couple. Ils font partie de la relation. Et ce n’est pas parce qu’on ne se parle plus qu’on ne s’aime plus. Le signe de l’amour ce n’est pas que tout aille bien. Le conflit, c’est l’affrontement de deux personnalités qui assument ce qu’elles pensent, ce qu’elles veulent. C’est le signe justement que l’on a plein de choses à vivre dans son couple, et que tous les jours on apprend un peu plus à connaître cet autre qu’on a choisi d’aimer. C’est aussi le signe qu’on se bat pour son couple parce qu’on y croit encore. Alors ne lâchez pas prise, engueulez-vous par amour et retrouvez-vous tous les deux.

Bien sûr, arrivés à un certain stade, il peut être très compliqué de se parler à nouveau quand on a coupé la communication depuis quelques temps. N’hésitez pas à ce moment là à faire appel à une tierce personne qualifiée qui pourra calmer les tensions qui pourront naître de cette première VRAIE communication au sein de votre couple. Plusieurs experts existent, des psychologues aux sexologues en passant par des conseillers en vie affective et sexuelle ou par des cabinets en conseil conjugal quand vous sentez que votre mariage a besoin de renouveau !

Selon Caroline Kruse, conseillère conjugale et chroniqueuse au Journal des femmes. Le rôle du conseiller « c’est de faire en sorte que les deux partenaires mesurent pour eux, et s’ils en ont, pour leurs enfants, les enjeux de ce qui les lie et en même temps leur rend difficile la vie ensemble. ».

Retrouver la complicité des 1ers jours c’est possible. Le tout, est de ne pas sortir d’un bloc tout ce qu’on a accumulé au fil des mois/années mais de se dire les choses au fur et à mesure. C’est en se connaissant mutuellement dans la vérité que l’on arrive à mieux communiquer pour arriver à l’aboutissement de ce que devrait être la communication au sein d’un couple qui s’aime : ne plus avoir besoin de parler pour se comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *