En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Nous nous disputons au sujet des enfants

I.R.A.
dispute au sujet des enfants

Vous êtes heureux en couple, et vos enfants viennent couronner ce petit bonheur que vous construisez. Vous les adorez ces petits bouts… Pourtant, ils sont très forts pour vous mettre à bout ! Jusqu’à venir indirectement semer la pagaille dans votre couple et vous diviser…

« Ce n’est pas juste ! » direz-vous, « On s’aime, on les adore, on fait tout pour eux, et pourtant on se dispute toujours au sujet des enfants ! » Alors qu’est-ce qui fait que vous en arrivez là ? Et comment remédier à ces conflits destructeurs et douloureux ?

Les différences génèrent des conflits :

Rares sont les couples toujours d’accords sur tout, ou alors il serait nécessaire de s’interroger ; mais là n’est pas le sujet. Tous les couples sont confrontés à des désaccords, car nous sommes tous différents par notre éducation, notre personnalité, nos priorités, nos opinions, etc. Et ces différences, certes enrichissantes, peuvent générer des conflits.

Pourquoi ? Car nous avons tous en nous-même un grand désir et un grand besoin : celui d’aimer et d’être aimé. Chacun porte en soi une blessure d’amour plus ou moins profonde liée à son histoire personnelle et à la petite enfance (naissance, relation avec sa mère, son père, son professeur, etc.) Une blessure d’amour qui s’ancre dès l’aube de notre vie lors de la séparation avec notre mère. Puis s’en suivent les étapes de notre construction psychique accompagnées de ces perpétuelles angoisses de séparation plus ou moins bien gérées au fil du temps avec lesquelles on grandit ! Cette blessure, propre à chacun, est ravivée dès lors qu’un risque nous menace. Alors se mettent inconsciemment en place des mécanismes de défense, qui vont nous faire plus ou moins bien réagir.

Cette blessure singulière est réveillée dans chacune de nos relations (envers soi, envers les autres), et vient entraver celles-ci. Concrètement, quand votre conjoint réagit différemment de vous, alors vous prenez ceci comme une remise en cause de votre réaction, et inconsciemment vous pouvez l’interpréter comme un manque d’amour de sa part. Vous êtes alors touché(e) dans votre blessure d’amour, votre souffrance est réveillée et la défense s’installe… Peuvent surgir alors la colère et les disputes.

Pourquoi ? Prenons un exemple simple : vous avez une plaie qui vous fait souffrir. Si quelqu’un y touche, cela vous fait mal et vous criez. Ici, c’est la même chose : en cas de désaccord, ne pas vous sentir reconnu par votre conjoint vient vous faire souffrir et porte atteinte à votre besoin de vous sentir aimé et reconnu. Cette souffrance peut vous amener au conflit, à la dispute et aux cris.

En l’occurrence, lorsque vous vous disputez au sujet des enfants, ceci vient toucher à l’éducation que vous voulez leur donner. Cette éducation vous ramène à vous-même, à celle que vous avez reçue et que vous souhaitez ou non reproduire. Et là d’autant plus, la blessure d’amour de petit garçon ou de petite fille est ravivée. Ceci explique pourquoi le sujet de l’éducation est à ce point sensible : il touche à ce que vous avez de plus précieux dans votre vie (vos enfants), et vient raviver votre propre blessure d’amour toujours présente.

Désormais conscient de cela, il vous est possible, en tant que couple parental, de remédier à ces conflits :

En parler, mais pas n’importe où ni n’importe comment.

Tout d’abord, quand surgit le conflit, la priorité est de le stopper si vous êtes en présence des enfants. Rien de pire pour eux que de voir leurs parents se déchirer à leur sujet. La culpabilité prend vite sa place dans la tête des enfants, qui se chargera à son tour d’accentuer leur propre blessure d’amour.

Si possible parlez calmement et convenez d’un moment pour en reparler dans la journée. A noter qu’il est primordial de revenir sur le problème, sans quoi la souffrance étouffée ne ferait que monter en pression, et donc en douleur…

Pour en parler, il vous faut choisir ENSEMBLE un moment au calme, sans les enfants. Accordez vous le temps qu’il vous faut.

Il est nécessaire de poser à plat l’objet du conflit et de prendre conscience de ses origines :

« On s’est encore disputé sur ça (définir concrètement). Or, pour moi, c’est important de ne pas lâcher car… (définir les raisons). »

Réfléchissez sur vos différences, et prenez conscience de vos blessures d’amour personnelles. Elles pourront venir vous éclairer sur le déclencheur du conflit.

Concrètement, décidez ensemble d’une manière de faire commune sur l’objet de la dispute, en prenant en compte la priorité de chacun que vous aurez pris le temps de mettre à plat auparavant. Vos enfants ont besoin de vous sentir soudés et en accord l’un avec l’autre. Cette force de l’équipe que vous aurez formée viendra les sécuriser dans leur développement.

Alors concernant l’éducation de vos enfants, devenez partenaires plutôt qu’adversaires. Associez vos forces et vos faiblesses et vous formerez une équipe de choc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *