En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Comment transformer mon homme en fée du logis ?

Florence (Daphnecoaching)
fée du logis

C’est au rayon ménage d’un grand magasin, des gants de vaisselle flambant neufs dans la main que j’ai eu un flash ! Cela ne m’arrive pas souvent à cet endroit, mais j’ai cherché du regard une taille XXL pour ces fameux gants et rien. J’ai eu une envie irrésistible de mettre mon homme enfin au ménage, oui, mais comment le convaincre ?

Quelques chiffres pour convaincre mon homme :

Nous sommes en 2017, la révolution des ménagères a commencé depuis un moment maintenant, les hommes ont une plus grande masse musculaire que nous, donc je suis confiante mon chéri saura tenir un aspirateur dans la main sans s’abîmer le dos. Et puis, 2 paires de gants de vaisselle c’est du gagnant gagnant pour un couple j’en suis sûre !

Les femmes consacrent chaque jour 3 h 01 aux tâches ménagères (c’est une heure de moins qu’il y a 25 ans) et les hommes 1 h 17 (c’est 7 minutes de plus qu’il y a 25 ans). 65 % des hommes se déclarent prêts à devenir homme au foyer et ne sont en fait que 1,5 % à rester à la maison.

Il n’y a pas si longtemps le rêve d’un homme agriculteur exprimé dans un reportage de l’Inra disait : « Moi, je veux trouver une femme pour s’occuper du ménage, du bétail et de la volaille ». Bon… Au moins, ça a le mérite d’être clair !

Une étude parue dans Psychological Science prouve que lorsque les tâches ménagères sont partagées par les conjoints, leur fille sera plus à même à viser un poste élevé… Et cela, quel que soit le discours du père sur l’égalité. Bon super, j’ai une fille justement !

Sachant que le partage des tâches ménagères est une des grandes sources de conflit au sein du couple, il n’y a pas à hésiter, on se lance !

Pour se faire aider, il faut demander :

Demander de l’aide tout simplement à celui qui partage notre quotidien et son lot de tâches incontournables à accomplir. Arrêtez de vous plaindre et demandez ! Pour votre homme cela peut sembler tout naturel que vous fassiez tout. Son éducation ne l’a peut être pas encouragé à être serviable alors aidez-le à changer son regard.

La non-entraide parle de notre couple ! Un couple est avant tout une équipe qui se soutient, s’encourage, s’entraide. C’est pourquoi le partage des tâches ménagères est une des clés du bonheur conjugal.

Faire une demande en laissant à votre homme le choix d’accepter ou non peut paraître difficile surtout si celui-ci a eu une éducation un peu machiste. C’est à vous d’exprimer une demande précise et de lui expliquer que les rôles de chacun ne sont pas spécifiques : l’homme ou la femme, indifféremment, peut sortir les poubelles, donner le biberon, faire la vaisselle… Il n’y a pas de meilleur rôle dans l’histoire, mais juste une envie de mieux vivre ensemble. Ne soyez pas trop rigide dans vos demandes et valorisez la coopération entre vous plutôt que la compétition en demandant par exemple « que préfères tu faire, passer l’aspirateur ou le repassage ? Moi, personnellement j’aimerais un peu d’aide pour le rangement le week-end, je n’arrive pas à être très organisée… » ou une demande précise : « ce soir, je termine tard, peux-tu t’occuper du repas ? Ce serait top, merci. »

Avoir conscience de ses limites, de ses failles, de ses manquements est une façon aussi de montrer à l’autre nos faiblesses et de lui laisser la place pour nous aider !

Faites de vos corvées un moment de joie partagée. Céline a une méthode imparable avec son homme fan de musique :

« le samedi matin, on met la musique à fond, souvent du rock et on fait le ménage à deux en chantant. »

Demandez sans exiger :

Votre homme va prendre en compte votre demande, votre besoin d’aide alors lâchez-le quand il vous rend service. Ayez des préférences sans attentes précises.

Sophie est super maniaque, sa maison est toujours impeccable, mais l’arrivée de ses jumeaux a un peu chamboulé l’ordre de son intérieur. Elle est épuisée et a demandé à son mari de l’aider, mais est vite devenue insupportable :

« Jean a de la bonne volonté, mais il n’est pas fichu de passer l’aspirateur à fond, je suis obligée de recommencer derrière lui. Il se braque quand je lui en fais la remarque. Ce week-end il est parti courir pour se défouler et je me suis collée encore au ménage ! »

Être perfectionniste est une qualité quand on aime le travail bien fait, mais peut vite devenir pour les autres invivable. Si votre homme utilise l’éponge de la cuisine pour nettoyer les bottes des enfants, ou ne rince pas la serpillière à chaque pièce nettoyée comme vous le faites à chaque fois, relativisez ! Profitez en pour aller faire une virée shopping. Faites-lui confiance et ne vous transformez pas en inspectrice des travaux mal faits ! Votre chemisier sera mal repassé, mais regardez le geste d’amour et non le résultat. Et puis surtout, dites-lui merci sans rajouter derrière « mais, je vois encore de la poussière là… » Si vraiment vous n’arrivez pas à déléguer, vous pouvez vous faire aider et travaillez sur vos croyances !

Le sens de l’ordre et de la propreté est relatif à chacun et la vie de couple est aussi le reflet de ces différences. La richesse d’une relation ne réside-t-elle pas justement dans ces différences ?

Répartir les tâches ménagères évite les conflits et réserve une bonne surprise. Scott Coltrane, sociologue observe :

« quand les hommes font plus de travaux à la maison, la perception des femmes concernant l’équité et la satisfaction matrimoniale augmentent, et le couple traverse moins de conflits. »

Le balai serait magique !?

Une étude canadienne a démontré que la répartition des tâches ménagères dans un couple était très positive pour celui-ci. Des chercheurs ont suivi et observé 1 388 couples pendant 5 ans en les étudiant suivant deux critères : la participation de l’homme aux tâches ménagères d’un côté et la perception de chaque partenaire par l’autre.

Le résultat est étonnant et encourageant : un couple qui répartit les tâches ménagères de façon équitable a plus de chance d’avoir ainsi une sexualité épanouie ! Pas mal, non ?

Les hommes qui font le ménage seraient même plus attentionnés sous la couette. Les universitaires précisent bien, non sans humour, que ce n’est pas le fait de voir son homme un tablier autour de la taille et un balai à la main qui excite sa partenaire, mais le fait tout simplement qu’il montre de la bonne volonté, de l’implication dans l’organisation et la répartition des corvées quotidiennes. Ils concluent en disant que « Refuser de participer aux tâches ménagères provoque des conflits dans le couple et l’insatisfaction des épouses. »

On s’en doute ! 🙂

Même les thérapeutes chantent les louanges du ménage partagé : « Il existe une corrélation directe entre le fait que les hommes fassent plus de travail à la maison et la fréquence des rapports sexuels. » Un excellent argument pour les plus réticents !

Mettre son homme au ménage pourrait donc être bénéfique pour les deux !

Bernard Shaw disait : « il y a ceux qui voient les choses comme elles sont et se demandent pourquoi. Et il y a ceux qui imaginent les mêmes choses et qui se demandent pourquoi pas ? »

« Un couple heureux ne peut survivre sans une bonne dose d’optimisme et d’imagination », nous dit le psychiatre W. Pasini.

Alors, transformer son homme en fée du logis, pourquoi pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *