En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Ce que vous devriez savoir sur l’autre avant de vous mettre en couple

Déborah Galopin
savoir avant d'être en couple

Entre Adrien(ne) et vous, c’est le coup de foudre ! Vous ne l’avez vu que trois fois, mais vous vous imaginez déjà avec la longue traîne (le nœud papillon), l’alliance au doigt et pourquoi pas un ou deux marmots sur les bras. Avant de faire trop de plans sur la comète — même s’il/elle est magnifique, même s’il/elle a un diplôme bac +15, une dentition parfaite et qu’il s’agit de votre meilleure rencontre depuis votre ex en 4e B — il va falloir que vous vérifiez deux ou trois trucs avant. Quand il aura rempli cette liste avec un score d’au moins 9,5/10, alors vous pourrez foncer.

Pourquoi est-ce aussi important ? Si on peut influencer quelqu’un, on ne le change pas totalement, alors si cela coince sur plusieurs de ces points, dites-vous qu’il ne s’agit probablement pas de la bonne personne.  Sinon : FÉLICITATIONS ! 😉

1. Quel est son projet de vie ?

Le projet de vie de quelqu’un désigne les grandes lignes qu’il a progressivement dessinées. Il constitue ses rêves, ses objectifs, son idéal de vie pour être heureux. Il vaut mieux dans ces cas-là que ces lignes soient proches des vôtres sinon votre chemin risque de ne faire que se croiser.

S’il/elle rêve de partir à New York alors que vous avait besoin du calme de la campagne, il risque d’y avoir un problème. Êtes-vous prêts à faire des sacrifices ? Dans un couple, on s’influence forcément l’un l’autre, mais il ne faudrait pas pour autant avoir de regrets ou subir un choix de vie qui ne vous correspond pas. Si vous n’êtes pas heureux, il vous sera difficile de l’être dans votre couple.

2. Sa vision de la vie de couple ?

Certains veulent des enfants d’autres pas, se marier, partir souvent en voyage… Quelle est sa situation actuelle (célibataire, divorcé(e), avec des enfants ?). Comme pour le projet de vie, il vaut mieux être au courant avant. Si vous vous mettez en couple avec quelqu’un qui ne veut pas d’enfant dans l’espoir de le faire changer d’avis, il y a fort à parier que cela soit un conflit récurrent dans votre couple.

Il est également important de savoir s’il voit le couple comme une priorité ou s’il préférera faire passer son travail avant. N’hésitez pas non plus à l’interroger sur ses précédentes relations : comment se sont-elles passées ? Pourquoi ça n’a pas marché ?

Nous avons tous des besoins, des envies, il s’agit ici de savoir si vous êtes l’un et l’autre en mesure de vous combler réciproquement.

3. Avez-vous un caractère compatible ?

Deux caractères trop similaires ou trop différents peuvent faire exploser un couple. Passer du temps avec l’autre permet de mieux connaître ses réactions selon différentes situations.

Est-il/elle timide, autoritaire, patient(e), calme, extravertie ?

Nous recherchons forcément une part de nous qu’il nous manque, mais attention à ne pas aller vers des personnes qui ne seraient pas compatibles avec nous voire même qui pourraient se révéler toxiques. À titre d’exemple, les dépendants affectifs ont la fâcheuse manie d’être attirés par des personnalités beaucoup plus indépendantes voire des pervers narcissiques.

Il est important qu’entre vous se mette en place un équilibre. Des caractères (trop) opposés risqueraient de vous conduire vers une relation disharmonieuse de laquelle vous pourriez tous deux souffrir. On ne dit pas de choisir votre clone pour autant, hein ! Juste de ressentir cette osmose.

4. Visiter son chez lui/elle pour connaître ses habitudes

Notre intérieur en dit beaucoup sur nous. Les objets qui nous entourent sont comme des petits bouts de notre personnalité et peuvent en dire long sur nos goûts. Être attentif à ça, permet de cerner l’univers de l’autre, de savoir s’il est compatible avec le nôtre ou non. Le fait de se sentir à l’aise chez l’autre est déjà bon signe, puisqu’on se sent capable de s’approprier les lieux, d’être nous-mêmes avec l’autre.

De même, vous pourrez savoir s’il/elle est plutôt ordonné(e) ou bordélique, maniaque ou s’il/elle a une tendance au laisser-aller en matière d’hygiène. S’il y a des choses qui vous choquent, il y a fort à parier que ces points reviendront dans votre quotidien à deux : les poils de barbes laissés dans le lavabo, les affaires qui traînent dans un coin de la chambre, la vaisselle qu’on ne fait pas forcément… Autant être avertis dès le début pour savoir à quoi s’attendre. Demandez-vous si vous vous sentez capable d’accepter cela ou si cela risque de vous agacer sur le long terme.

5. Est-ce que le feeling passe bien avec son entourage (amis/famille) ?

Peut-être vous dites-vous que cela n’a pas grande importance, sauf que si vous restez ensemble vous allez devoir vous coltiner son entourage durant un paquet d’années. Les amis/la famille de votre crush joueront à votre égard les jurys pour valider ou non votre acceptation au sein de leur cercle social (comme vous le ferez vous-même avec les vôtres). Alors il vaut mieux que le feeling passe bien, sinon vous risquez de subir les repas de famille et les soirées entre potes.

Profitez-en pour jauger comment il/elle se comporte dans un autre cadre que lors de vos tête-à-tête. Cela vous en dira beaucoup sur lui-même, sur ses rapports en société, avec sa famille et si vous vous sentez à l’aise avec cela ou non.

Quel rapport a-t-il/elle avec ses parents ? Est-ce que cela risque de poser problème dans votre vie future ?

6. Quelles sont ses valeurs ?

Les valeurs correspondent tout ce à quoi vous accordez de l’importance, elles peuvent être d’ordre moral, politique ou spirituel. Vous pouvez bien évidemment ne pas partager les mêmes opinions sur tout, mais plus vous aurez des valeurs proches plus il sera facile de vous accorder au quotidien.

Les conflits naissent précisément de nos différences, ce que nous sommes forcément de par notre vécu et notre éducation. Si vous avez des valeurs proches l’un de l’autre, il vous sera plus facile de vous accorder et de trouver des compromis. Dans le cas contraire, il vous faudra faire appel à d’autant plus d’acceptation et de tolérance.

Soyez curieux !

7. Que ressent-il/elle pour vous, qu’a-t-il/elle envie avec vous ?

Eh oui ! Même s’il/elle veut avoir 8 gosses comme vous, faire sa lune de miel à Miami comme vous et a la même passion que vous, cela ne veut pas dire que ce sera avec vous qu’il/elle a envie de faire sa vie. Alors avant de vous mettre en couple, il est bien de savoir ce qu’il veut précisément avec VOUS, pas avec Gertrude la voisine ou Soizick sa collègue. Quels sont les projets qu’il/elle a envie de former avec vous ?

C’est en commençant à se projeter à deux qu’on peut commencer à s’engager.

8. Faites-vous confiance…

Pour choisir un partenaire, faites-vous confiance, faites confiance à votre instinct. Comment vous sentez-vous en sa présence et aussi en son absence ? Que vous dit cette petite voix au plus profond de vous ? Une relation qui vous plonge dans l’angoisse, qui vous donne un mauvais pressentiment (même si vous avez envie d’y croire) est souvent le signe que cela cache quelque chose.

Si vous vous sentez heureux(se), serein, que tout semble vous sourire comme jamais, alors peut-être que ça vaut le coup de se lancer. Bien évidemment, la seule chose qui pourra vous donner raison, c’est le temps. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *