En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Comment bien vivre son célibat ?

Déborah Galopin
célibat

Être célibataire pour certains, c’est comme rester bloqué à la case prison du Monopoly pendant que les autres continuent tranquillement leur tour de plateau. Pour d’autres, c’est carrément le contraire. Tout ça, c’est bien évidemment une histoire de perception, mais notre vision du célibat peut en dire long sur nous : sommes-nous des dépendants affectifs ou avons-nous du mal à nous engager ?

Que nous soyons seul ou en couple, le plus important c’est quand même d’être heureux ! De mon côté, ça n’a pas forcément été une partie de plaisir, mais cela m’a permis aussi d’apprendre plein de choses et de me rendre compte de la nécessité de cette étape. Sauter d’une relation à une autre telle une puce ? C’est passé à côté de soi.

Voici sept clés pour bien vivre votre célibat :

Quand on essuie une rupture amoureuse, ramassant notre cœur en miette, la première étape va être de se reconstruire. Reconstruire notre identité, nous familiariser de nouveau avec la personne que nous sommes. La solitude c’est se retrouver confronté à une part d’inconnue, une nouvelle personne qu’on va devoir apprendre à apprivoiser et à aimer comme lors d’un premier rendez-vous amoureux. Sauf qu’aujourd’hui, vous avez rendez-vous avec vous-même. C’est le principe de ces six clés pour être un célibataire heureux :

1/Prendre soin de soi pour se plaire :

La première étape, probablement la plus facile, c’est celle de prendre soin de soi. Quand on est seul(e), on peut avoir tendance à se laisser aller. Pourquoi être beau/belle puisque nous n’avons personne à qui plaire ? En fait si ! Il y a bien une personne à qui vous devez plaire et il s’agit de vous-même. Il n’y a rien de plus agréable que de passer une heure dans la salle de bain pour prendre soin de sa peau, se maquiller, se chouchouter ou encore aller dans les magasins pour renouveler sa garde-robe… Vous verrez que cela impactera positivement votre moral, notamment la confiance en vous !

2/Un temps pour travailler sur soi :

Le célibat est un moment de pause, de recul qu’on peut prendre sur notre vie passée pour définir nos aspirations futures. Il peut être tentant de passer immédiatement à autre chose et se dire qu’on n’en a pas besoin, mais ce serait comme cacher la poussière sous le tapis.

Durant cette période, j’ai décidé de me prendre en main pour aller bien. Qu’est-ce que cela signifie ? Régler tous les problèmes que je traînais depuis x temps et que je remettais à plus tard comme ma santé. Je sais qu’on a tendance à la négliger, à se dire qu’on va déjà trop souvent voir le médecin dès qu’on a un rhume, mais il va falloir passer à l’étape supérieure. Vous avez des problèmes de dos ? Allez voir un ostéo. Vous avez des bilans de santé à faire depuis plusieurs mois déjà ? Ne les remettez pas à plus tard et faites-les. Vous prenez ainsi soin de vous en profondeur.

Outre l’aspect santé, il y a également l’aspect psychologique. Nous avons tous des blessures intérieures que le célibat peut parfois réveiller. Profitez-en pour régler les problèmes liés à votre passé. Vous n’avez pas digéré votre précédente rupture ? Vous avez subi des traumatismes ? Osez en parler, osez les affronter, franchir le cabinet d’un psy. Chaque petit pas que vous faites vous permet d’avancer pour vous sentir en adéquation avec vous-même, alors ne les négligez pas. 😉 En agissant, vous vous rendez acteur de votre propre vie.

Posez-vous les questions suivantes : de quoi ai-je besoin pour aller mieux/bien ? Quelles sont les petites choses qui m’empêchent de me sentir épanoui(e) aujourd’hui ?

3/Apprendre à vivre pour soi :

Quand on se retrouve à vivre seul, on a deux solutions : déprimer parce qu’on se retrouve tous les soirs en tête-à-tête avec soi-même dans un 15M2,ou bien accepter la situation et apprendre à vivre pour soi.

Apprendre à vivre pour soi, c’est avoir du plaisir à faire des choses seul. Ce n’est pas grand-chose et pourtant ce n’est pas forcément évident. Certains y arrivent très bien car ils sont de natures solitaires, tandis que d’autres estiment que la vie ne vaut la peine d’être vécue que si elle est partagée. Si c’est votre cas, oubliez cette croyance, car elle risque de vous pourrir longtemps l’existence. Le bonheur ne dépend pas de votre situation sentimentale, mais simplement de vous. Si vous n’êtes pas capable d’être heureux par vous-même, c’est probablement parce que vous souffrez d’un mal-être et celui-ci ressortira inévitablement à un moment où à un autre dans votre vie de couple.

Pour cela, apprenez à vous faire plaisir. Cela passe par des petites choses : se cuisiner un bon repas le soir (et pourquoi pas en profiter pour développer vos talents culinaires), se lover confortablement dans votre canapé devant une série… Simplement faire ce que vous aimez.

Posez-vous la question suivante : de quoi ai-je envie ce soir ?

4/Sortez de votre zone de confort

Cela ne veut pas dire pour autant rester coincé dans son appartement tous les soirs de la semaine. C’est confortable certes, vous y êtes peut-être bien, mais la période de célibat est justement propice à vous faire sortir de votre zone de confort. Lorsqu’on est seul, on a vite fait de s’enliser dans une routine de vieux célibataire, alors que cela va être le moment d’expérimenter, de faire de nouvelles choses. C’est aussi de cette façon que nous évoluons.

Vous pouvez par exemple sortir, aller au cinéma, à des concerts, des expos… Ou encore, déménager, partir à l’étranger, faire des voyages… Et oui, même tout seul sans vos amis ! Vous êtes adulte, non ? Alors sortez de vous-même et changez toutes les petites choses qui aujourd’hui ne vous conviennent plus. Ne vous freinez pas à faire des choses sous prétexte que vous n’avez personne avec qui les partager.

Posez-vous la question suivante : qu’est-ce que je pourrai faire dans la semaine qui change de d’habitude et dont je me sens capable ?

5/En profiter pour s’entourer

Puisqu’on n’a pas de mec/de meuf, alors c’est le moment pour s’entourer d’amis, pour profiter de son entourage. Profitez de cette période pour vous rapprocher des gens que vous aimez, mais que vous avez peu l’habitude de voir ou d’appeler. Même si vous ne pouvez pas partager votre quotidien avec quelqu’un, il vous est possible de passer des moments avec eux. Si vous avez un cercle d’amis, tant mieux, profitez-en à fond, dans le cas contraire, sortez, multipliez les rencontres pour vous trouver cette fameuse paire de potes qui fera de votre célibat l’une des meilleures périodes de votre vie. 😉

La solitude est souvent mal vécue lorsqu’on est mal entouré, alors qu’elle sera vécue sereinement si vous avez des amis que vous voyez régulièrement et sur lesquels vous pouvez compter en toutes circonstances.

6/Chercher oui, mais ne pas trop attendre.

Même si vous avez les meilleurs amis au monde, vous n’aspirez peut-être pas à rester célibataire toute votre vie, c’est pourquoi on ne peut pas vous dire « c’est quand on ne cherche pas, qu’on trouve ». Si le destin fait bien les choses, ce n’est pas en restant coincé chez soi dans sa grotte qu’on risque de rencontrer son âme sœur.

N’hésites pas à sortir, voir du monde, en revanche ne vous dites pas à chaque nouvelle rencontre : c’est lui/elle ! Prenez votre temps et ne fondez pas tous vos espoirs en une seule personne. Allez y sans pression, vous saurez bien assez vite si quelqu’un est fait pour vous ou non. Si vous essuyez une ou des déceptions, relativisez et dites-vous que ce n’est pas le bon/la bonne, vos potes seront toujours là pour vous réconforter.

7/S’accepter

Voilà l’une des choses que nous essayons de faire depuis que nous sommes gosses : s’accepter. Bien souvent notre perception de nous-mêmes nous l’empruntons aux autres, en fonction du regard qu’ils portent sur nous. Alors quand on est célibataire, cette vision que nous avons peut être bancale.

S’accepter ce n’est pas vouloir à tout prix se conformer à ce que notre entourage attend de nous, mais s’assumer, être comme nous sommes, affirmer les traits de notre personnalité, suivre notre propre voie.

Si vous vous aimez tel(le) que vous êtes, alors une autre personne sera capable d’en faire autant. Soyez juste vous même, goûtez à cette liberté là (vous accepter), de ne plus avoir honte de vos défauts.

Personne ne doit remettre en question la beauté de votre être et vous faire douter de vous-même. Si tel est le cas, c’est que le problème ce n’est pas vous, c’est l’autre.

Posez-vous la question suivante : que vous diriez-vous si vous étiez la femme/l’homme de votre vie ?

Être heureux, c’est être en paix avec soi-même. J’y suis arrivée, et vous ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *