En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Avec quelqu’un d’autre, je n’aurai pas le même problème

Déborah Galopin
différent avec quelqu'un d'autre

Virginie a l’impression que son mari Vincent ne fait jamais rien comme il faut, alors lorsqu’ils se disputent, il lui arrive souvent de lui dire « avec quelqu’un d’autre, ce serait différent ». La première fois, elle l’a dit sans le penser vraiment mais son mari ne l’a jamais contredite. Progressivement, elle a commencé à prendre leur couple d’ami en exemple « Hervé n’aurait jamais fait ça, lui ! ». À force, ils se sont convaincus que le problème venait effectivement de Vincent. Puisque Virginie ne cessait de lui reprocher des choses, il s’est dit qu’il ne pourrait rien faire pour la satisfaire, ce qui est en partie vraie puisque Virginie s’était convaincue que la seule solution était de le quitter.

Comment peut-on en arriver à penser remplacer l’homme/la femme de sa vie en s’imaginant qu’avec quelqu’un d’autre, ce serait différent ? Faut-il changer de partenaire pour régler vos soucis ?

Comment en sommes nous arrivé là ?

Notre société étant constamment soumise aux lois de la consommation : acheter, jeter puis remplacer, nos relations en sont également affectées. Nous nous engageons, car nous tombons amoureux, mais dès que nous traversons la période des forts sentiments amoureux bien connue dans les débuts de relations, on remet tout en question. Pourtant, elle représente une étape dans chaque couple. C’est la période où la passion amoureuse retombe, ainsi on va se rendre compte des traits de personnalités de l’autre qui nous plaisent moins. Le risque est de se focaliser autour d’eux. Vous vous rendez progressivement compte de vos différences et avez le sentiment de ne plus vous comprendre.

C’est à partir de ce moment que les problèmes que vous pouvez rencontrer se révèlent être une montagne insurmontable, qu’ils soient inhérents au couple ou extérieurs. Vous vous sentez fatigués à cause des enfants, du boulot et vous sentez que votre couple lui aussi s’essouffle. Des éléments inattendus peuvent survenir et vous affecter directement comme un deuil ou une période difficile de chômage. Les défauts de votre moitié viennent se rajouter à ce trop-plein, comme s’il faisait exprès d’en rajouter une couche. Réflexe naturel : vous avez envie d’aller prendre l’air ! Et là survient la pensée de « avec quelqu’un d’autre, je n’aurai pas le même problème ! ». C’est le fameux principe de « l’herbe est plus verte dans le jardin du voisin. »

Pourquoi pense-t-on que l’herbe est plus verte ailleurs ?

Qui n’a jamais envié ses couples amis ? Quand vous êtes tous les 4 à dîner, ils donnent l’impression de filer le parfait amour. Ils ont 2 beaux enfants, sortent tous les vendredis soir au restaurant et se tiennent toujours par la main. Alors vous vous dites, et pourquoi moi aussi je n’aurais pas droit à ça ? Un mari/une femme parfaite ! Les apparences sont souvent trompeuses et si comme Virginie vous commencez à être jaloux des autres, à reluquer la/le voisin(ne) en vous demandant « et avec elle/lui, ce serait comment ? », c’est tout simplement parce qu’il y a un grain qui enraye la mécanique de votre couple.

Alors plutôt que de chercher à la réparer, vous fuyez en portant votre regard sur les autres, en vous comparant ou en essayant de remplacer votre partenaire. Dîtes bonjour à Monsieur Imagination qui va alors compenser votre réalité, en vous soumettant plein de scénarios beaucoup plus alléchants que ce que vous êtes en train de vivre actuellement. C’est ainsi que vous allez commencer à en vouloir à votre mari/votre femme. Si vous n’êtes pas heureux(se), c’est forcément de sa faute ! Il ne fait rien pour améliorer la situation et avec un(e) autre, ce serait forcément beaucoup. Hum… En êtes vous si sûr(e) ?

Comment surmonter ce problème :

Le problème vient de votre vision qui est déformée. Vous vous mésestimez, vous, votre conjoint et votre couple, et idéalisez une vision de la relation qui n’est pas forcément le reflet de la réalité. Oui, peut-être qu’avec un autre, ce serait différent, mais ce ne serait pas forcément mieux pour autant, car vous ne ferez que déplacer le problème (un pas avant pour ensuite faire deux pas en arrière, vous connaissez l’expression ?).

Il ne faut jamais être dans un esprit de comparaison. Vous voyez d’autres couples filer le parfait amour mais vous n’êtes pas dans leur intimité et ne pouvez pas savoir si une fois rentrer à la maison, ils filent vraiment le parfait amour… vous seriez surpris !

De plus, si vous allez vérifier si l’herbe est plus verte ailleurs, bien sûr au début elle le sera : début de relation oblige : le goût du tout nouveau tout beau ! Vous serez satisfait(e)s mais ensuite ? Vous risquez de rencontrer une certaine frustration si vous n’obtenez pas satisfaction. Personne n’est pas parfait et « Monsieur/Madame Herbe Plus Verte » finiront eux aussi par vous révéler leurs défauts. Aucune situation n’est idyllique aussi fort soit l’amour entre deux personnes, mais il est tout à fait possible de la rendre épanouissante pour vous deux, en vous recentrant sur votre relation.

Le challenge ici va être de ré-ajuster votre regard. La première étape, va être de comprendre l’autre. Son mécanisme de pensée qui l’amène vers certains comportements qui vous déroute ou vous déplaît. Pour cela, vous pouvez faire ensemble, le test de personnalité MBTI qui grâce à ces 16 personnalités, permettra de vous situer et d’avoir un regard plus juste sur l’un et l’autre.

La seconde étape, va consister en une remise en question de vous même. Avant de penser à rejeter la faute sur votre conjoint, pensez d’abord à réajuster votre propre regard sur vous même. Oui, je sais, ce n’est pas forcément agréable, ça va faire un peu mal à votre fierté personnelle, mais n’oublions pas que vous êtes deux à former un couple et que l’autre ne peut pas être responsable de toute votre relation. Si Virginie et Vincent se partageaient les torts, ils se rendraient compte qu’ils sont tous les deux responsables de cette situation. Le tort de Virginie est de faire à son mari des reproches permanents ce qui ne l’encourage pas à réajuster son comportement. Celui de Vincent est d’être davantage passif et ne pas l’avoir contredit quand elle lui reprochait tous les maux de leur couple.

Demandez-vous comment vous en êtes arrivé là, comment votre comportement a contribué à entretenir une situation qui ne vous satisfait pas et ce que vous pourriez faire pour l’améliorer. Vous pouvez aussi faire le point sur ce que vous avez, ce que vous aimez, ce qui vous heureux(se) dans votre couple. Concentrez-vous sur le positif.

Comme Virginie et Vincent vous allez vous rendre compte que vous ne lisez pas encore dans les pensées de votre partenaire. Vous allez donc devoir communiquer pour trouver une issue positive à vos problèmes de couple. N’hésitez pas pour ce faire à créer votre propre jeu pour dédramatiser le problème : pourquoi ne pas se tester et tester votre partenaire en imaginant une chose folle par semaine à faire pour faire plaisir à son partenaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *