En ce moment, mon couple c'est plutôt :

Au secours, j’ai envie d’être infidèle

Claire Abadji
envie-infidelite

Ça fait déjà bien des années que vous l’avez choisi pour la vie votre homme. Que vous passez ensemble de chaudes nuits d’été, comme de froides nuits d’hiver à batailler pour avoir un bout de couette. Que vous vous tapez tous les matins sa mauvaise humeur pré-café et j’en passe ! Tout ce que vous trouviez mignon et cool au début comme ses pieds froids dans le lit contre les vôtres. Tout ce qui vous faisait rire comme sa manie de toujours tourner les épices sur les étagères pour rendre les étiquettes visibles… Tout cela commence à sérieusement vous taper sur les nerfs.

Le temps a passé, la flamme s’est éteinte sur la durée sans même que vous puissiez vous en rendre compte. Vous n’avez plus envie de faire d’efforts. Vous avez envie de plaire, vous voulez vous sentir femme et vous vous sentez comme bobonne à la maison. Votre quotidien vous déprime. Vous commencez à voir votre homme comme une charge de travail supplémentaire plutôt que par plaisir… et depuis quelques temps, vous avez envie de lui être infidèle. Au secours !

Le désir d’infidélité influencé par la société :

La société et les modes actuels n’y sont pas pour rien. Les publicités qui vous montrent que vous devez être la Wonder woman de l’année : mère de 3 enfants mais sexuellement attractive et classe parce qu’on ne doit pas non plus vous prendre pour ce que vous n’êtes pas … « Vous le valez bien ! »

Les magazines féminins, qui à travers des articles clichés à mort vous font douter de votre vie et vous poser mille question : Etes-vous heureuse en couple ? Ingurgitez-vous assez d’antioxydants pour prévenir les prémices de la vieillesse ? Vous éclatez-vous encore au lit ? Mais êtes-vous au moins sexuellement compatible avec votre partenaire ???

En parallèle vous aurez le droit de rêver devant des photos Instagram de stars ou de bloggeuses modes ou fitness (parce que c’est la mode) qui vous feront totalement culpabiliser sur ce que vous n’êtes pas : un mannequin russe avec des jambes d’1m70 et une chevelure blonde de rêve qui descend en bas des reins. Sans parler de la taille svelte et d’une peau 100% tonique 😉

Et après, vous vous étonnez de regarder votre vie avec des yeux de carpe et de vous questionner sur votre bonheur… C’est normal vous êtes actuellement asphyxiées par ce que l’on appelle communément l’effet FOMO…Fear of Missing Out : la peur de manquer. Ne vous étonnez plus de ne plus être heureuse, car vous rêvez de vivre un rêve. Mais rassurez-vous, bien que la vie des stars soit plus douce que la nôtre, je vous le concède. La manière dont la presse la présente est quand même bien huilée et toujours marquetée donc on est loin de la réalité (si vous voyez la répartition de cellulite sur le corps de Kim Kardashian vous seriez ravie de vos minuscules vergetures qui pourtant vous faisaient complexer et vous donnaient envie de vous cacher sous la couette !)

Le risque ici est que vous vous calquiez sur ce que vous pensez être l’image de la femme que vous pensez vouloir être. Vous vivez dans la projection. Et c’est dès ce moment-là que vous allez, sans vous en rendre compte commencer à vous éloigner de votre conjoint. CQFD. Je me sens moche, mon quotidien n’est pas celui que j’attends, je rêve de vivre une autre vie m’emmènent à : comment faire pour vivre cette vie, pour devenir cette femme-là ?

Plaire, sans chercher à lui plaire :

MAIS OH WAKE UP ! Vous êtes déjà en couple et vous commencez à prendre des décisions en solo ? Vous ne voulez plus uniquement plaire à votre homme mais vous plaire à vous-même ce qui est bien en soi mais attention… Car, sur la route de l’autosatisfaction se trouve le piège fatal : l’orgueil. Vous voulez réaffirmer votre sex-appeal et pour cela quoi de mieux que d’aller tester votre potentiel séduction auprès de parfaits inconnus ?

Je vais à la salle de sport, je commence à me faire un fessier en acier et à bien m’entendre avec mon coach de body pump (qu’est-ce qu’il est canon aussi!). Pendant ce temps-là, je passe moins de temps avec mon homme et je m’éloigne de lui car je pratique une activité individuelle qui m’emmène sur le chemin du fameux : je prends ma vie en main pour accéder à ma vie de rêve (merci Elle Magazine et autre conseils bullshit de magazines people).

Je rentre le soir à la maison et forcément après avoir passé une heure à travailler mes abdos/cuisses/fessiers, retrouver Bruno torse nu en caleçon avec ses chaussettes, ne me vend pas du rêve… Pourtant, j’étais chaude bouillante mais là d’un coup, beaucoup moins. Et je continue à m’éloigner parce que je suis devenu un canon et que je pense qu’il ne me mérite plus… Après tout, moi je fais des efforts. S’il veut vraiment rester avec moi, il n’a qu’à faire la même chose.

Et c’est justement maintenant que vous devriez vous poser la question suivante : à partir de quel moment est-il devenu mon ennemi pour que je puisse penser à lui avec autant de mépris et de colère ? Lui, dont je suis tombée follement amoureuse il y a quelques années…

Je vais vous donner la réponse… Votre mal être vous a fait vous sentir blessée et en manque d’amour. Pas lui. Bien qu’il soit loin d’avoir le physique de Brad Pitt, les attentions d’un psychologue, le savoir d’un sexologue et le portefeuille de Rothschild, il est là pour vous avec ce qu’il est. Et ça vous suffisait quand vous ne doutiez pas de vous.

Vous avez le droit et même le devoir de vous sentir belle et bien dans votre peau. Mais ne vous enfermez pas dans une prison qui vous éloigne du bonheur et de l’amour vrai.

Pour se plaire de nouveau :

La bonne chose à faire quand on ressent ce genre de chose c’est bien sûr de s’activer. Mais aussi de faire attention à l’autre. Vouloir du changement c’est bien mais quand on est à deux, il faut nécessairement que les deux suivent pour que ça marche. Et quand je dis à deux, ça ne veut pas dire que votre homme devra se taper 4h de zumba par semaine pour vous faire plaisir.

Mais le fait est que vous pouvez l’inclure dans votre besoin. D’abord par les mots. Ce qui lui donnera l’opportunité de vous rassurer et même de vous encourager. Mais également de vous accompagner au quotidien en vous rendant les choses plus facile. Peut-être même qu’il ressent la même chose et que votre proposition agira comme un moteur dans votre vie à deux. Peut-être que pendant que vous serez en train de vous agiter à la zumba il sera à deux salles de vous en cours d’aqua-biking, qui sait ? Croyez en vous autant qu’en lui et croyez surtout dans votre couple. Ne vous la jouez jamais solo ! Vous êtes une équipe, pas des adversaires en compétition ! N’oubliez pas une autre chose, pendant que vous vous éloignez… Lui, il ne reste pas indifférent à cet éloignement. Il le vit aussi de son côté.

De nos jours, être en couple c’est un réel travail du quotidien avec l’individualisme de notre société qui nous pousse à vouloir penser à notre propre personne avant de penser aux autres et qui nous submerge avec des messages érotiques dans les pubs voire pornographiques. Qui montre le désir sexuel comme un besoin primaire.

C’est limite moins grave de ne pas manger que d’avoir la vie sexuelle d’un protozoaire sous valium ! Plusieurs psychologues décrivent les dérives de cette surexposition aux messages pornographique. Décrétant que les individus soumis à la diffusion de ce genre d’image sur des écrans ont tendance à être soumis à des pulsions de désir puis à de fortes frustrations dues au fait qu’elles ne réalisaient pas ces nouveaux fantasmes sexuels.

Lorsque l’on est en couple il peut donc être plus difficile de faire comprendre à nos partenaires nos nouvelles envies en matière de sexualité. Sur ce point, la psychologue et thérapeute de couple Camille Rochet, nous invite à nous servir de nos frustrations, désillusions, et vides pour avancer et développer notre langage afin d’avoir accès l’un à l’autre. Et de mieux nous comprendre. Se rendre compte qu’on est différent permet de donner accès à notre personnalité toute entière pour que notre partenaire arrive à nous combler, à nous apporter ce qu’on attend. Bien se servir de ses frustrations ça fait gagner du temps !

Et puis nous sommes dans l’ère de la consommation. Si votre mari ne vous plaît pas, libre à vous de changer ! Pour ça Gleeden vous fera une petite checklist de potentiels esclaves sexuels pour assouvir vos désirs cachés et vous éloigner du couple que vous aviez pris le temps de construire. On a tendance à en rire mais on vous rappelle une étude IFOP réalisée en 2014, et qui déjà statuait que la proportion des français vivant en couple ayant déjà été infidèles au cours de leur vie avait progressé de 30% depuis les années 70 ! Pour s’élever en 2014 à 43 %. Internet et les smartphones ayant accélérés la tendance.

En définitive, on nous éloigne de l’amour. Qu’est-ce que l’amour, si ce n’est de vivre pour l’autre et de vivre un bonheur parfait en voyant que l’autre vit également pour nous ? Que nous sommes uniques et aimées pour ce que nous sommes et pas ce que nous représentons ? Parfois les choses simples sont les meilleures alors mieux vaut arrêter de subir nos vies et devenir actifs pour notre bonheur à deux. On commence dès ce soir ! Pas de télé, vous rentrez, vous jetez vos chaussures et vous allez lui dire que vous l’aimez comme il est, que vous n’en voudriez pas un autre. Attendez le résultat 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *