En ce moment, mon couple c'est plutôt :

En 2017, je suis Mariagophobe !

Claire Abadji
mariagophobe

Les robes blanches à strass façon meringue, les télé-réalités qui nous montrent des femmes prêtent à tout pour exposer leurs mariages, pas toujours du meilleur goût, tout ça pour gagner une lune de miel à 2 000€ ?… Au secours ! Les photos clichées de mariages qu’on trouve sur le web avec la mariée qui traîne son conjoint comme s’il avait rendez-vous avec la mort ? Non, vraiment sans façon. Le mariage, ce n’est pas pour moi. Et puis d’ailleurs, qui se marie de nos jours ?

Pourquoi devrait-on se marier à part pour les impôts et l’héritage ? J’ai l’impression que c’est plus une régression qu’autre chose de vouloir se mettre la corde au cou aujourd’hui, surtout quand on a une chance sur trois de divorcer.

Bienvenue dans le bal du cynisme, avec pour invité d’honneur, notre 25-35ans mariagophobe confronté à la peur de l’engagement. Mais où sont passées nos valeurs ? Où sont passés la joie et le plaisir qui rayonnaient autour du concept même du mariage ?

Chez Réussir L’Amour, on a à cœur de vous montrer que le mariage n’est pas qu’un concept désuet et que, de se laisser polluer le cerveau par la morosité ambiante diffusée par la société, ne vous rendra pas plus heureux.

Le mariage, une affaire de goûts et de couleurs

Si vous êtes tombés sur des mariages un peu cheapoune, c’est peut-être l’image que vous associez à cet évènement. On en a tous connu des « mariages foire à la saucisse et rillettes party », mais n’oubliez pas que si vous organisez votre mariage, il prendra le ton et la forme que vous aurez choisi. Après peut-être avez-vous peur de vous lancer faute de moyens pour créer une fête d’exception ? Si c’est le cas, nombre de Do It Yourself sont présents sur Pinterest pour vous expliquer comment devenir de véritables Mac Giver de la décoration de mariage pour 23 euros et 50 cents ! Et n’oubliez pas que le mariage c’est avant tout montrer aux yeux du monde que vous avez décidé de choisir la personne que vous aimez pour le restant de votre vie.

Ou peut-être vous dites-vous que votre compagne n’a pas l’air de parler mariage, alors pourquoi se presser pour faire votre demande ? Prenez garde Messieurs, avec les velléités féministes de l’époque dans laquelle nous vivons, les femmes ont tendance à se donner une image très libérée quant aux engagements « Comprenez nous sommes d’une génération moderne ». Elles ont tendance à ne rien dire et à attendre dans un silence sourd, mais quand vous creusez un peu, il n’y en a pas une qui dirait non à une proposition de mariage. Sinon, c’est qu’il est temps de se poser les bonnes questions sur votre couple, car pourquoi si on s’aime a-t-on du mal à s’engager pour le restant de nos jours ? Une petite part de nous se dit sûrement que l’amour ne sera pas toujours présent. Dans ce cas, on se dit à quoi bon ? On préfère ne pas se lancer dans un contrat qui sera de toute façon rompu, et après ça, on pourra même rester bons amis. Tristesse, quand tu nous emprisonne !

Le mariage, une affaire de sentiments

On a déjà fait le tour dans plusieurs de nos articles. La fin de la passion amoureuse n’est pas la fin de l’amour, c’est le début d’un nouvel amour plus tendre plus dans l’affectif. Mais ce temps-là est également le temps propice pour faire le point sur la situation et se poser chacun les bonnes questions.

Voyez-vous la vie sur le moyen/long terme de la même manière que votre conjoint ? La question peut sembler louche, mais à bien y penser les questions fondamentales qu’un couple devrait se poser ensemble, ont souvent tendance à passer à la trappe : « on y pensera plus tard » et on se laisse vivoter en se disant que si ça marche naturellement, c’est dans la poche ! Gros préjugé !  Vous ne faites que perdre du temps et peut-être avec une personne qui ne vous correspond pas. Vous verrez qu’une vision commune et un partage sont essentiels à la survie d’un couple, nous en parlions dans notre article « L’importance d’avoir un projet commun ».

Alors, comment savoir si vous êtes fait pour vivre ensemble ?

Des sexologues et conseillers conjugaux comme Olivier et Marie-Noël Florant, ont créé des questionnaires, auxquels chaque personne du même couple doit répondre seule de son côté. À la fin de l’exercice, le but est que ces deux personnes se retrouvent et puissent mettre en commun leurs réponses et discuter de chaque point sur lesquels ils ne sont pas en accord. Ce questionnaire de 50 questions permettra aux deux personnes de mieux se connaître et d’avoir un panorama de leur avenir ensemble. C’est également un outil précieux qui vous aidera à parler de choses difficiles et de souffrances que vous avez pu vivre.

Eh oui, ce ne sera pas de la tarte, surtout si ça fait plusieurs années que vous vous dites « il/elle n’a pas besoin de le savoir et moi je ne veux pas revenir dessus ». Au contraire, malheureux(se) ! L’amour c’est TOUT donner, c’est se mettre à nu. Comment se sentir PLEINEMENT aimé, quand on cache la moitié de « qui on est » et de ce qui nous a construit comme les adultes que nous sommes ? Vous ne ressentirez la puissance de l’amour que dès lors que vous passerez ce cap. Et au final, on se sent tellement mieux, libéré et compris qu’on ne regrette pas ces quelques minutes de stress intense avant de lâcher le morceau.

Cette question est fondamentale, car si on ne se connait pas mutuellement, difficile de s’engager sur le long terme.

Le mariage, une question d’engagement

En vérité l’amour durable et le mariage reposent sur une question fondamentale : puis-je m’engager toute ma vie à aimer cette personne ? Alors oui, bien sûr, il y a des moments où elle va vous rendre chèvre, mais le fait de poser ce choix vous conditionne à faire des efforts pour arranger la situation quand cela s’avérera nécessaire. La demande en mariage, mais aussi celui de la célébration sont des moments tellement forts émotionnellement qu’ils permettront d’ancrer votre engagement non seulement sur le papier, mais surtout dans votre esprit. Ces deux moments sont la preuve de votre amour, du désir inconditionnel que vous avez eu à ce moment-là, de vouloir vivre ensemble. Ce sont les efforts que l’on sera amené à faire au cours d’une vie pour l’autre qui nous rendront mutuellement amoureux et plus forts dans notre couple.

D’ailleurs, lorsque vous rencontrez des couples heureux et épanouis dans le mariage, ils ont toujours cette particularité de mettre leur conjoint à la première place, à les faire passer avant eux-mêmes. Et lorsque les deux le font, l’équilibre est parfait, les deux individus sont épanouis.

Adopter cette attitude n’est pas compliqué comme on pourrait le penser. Elle s’applique tous les matins au réveil avec cette question : « comment pourrais-je faire plaisir à mon conjoint aujourd’hui ? ». Même si cela n’implique que de se lever 5 minutes avant l’autre pour préparer le café et prendre le temps de petit-déjeuner ensemble, alors que les autres matins vous êtes en décalé. L’acte de présence est un réel cadeau pour l’autre. Vous lui montrez que vous aimez passer du temps ensemble. Vous valorisez en effet miroir l’image que votre conjoint a de lui/elle-même en lui montrant qu’elle vous fait du bien.

La peur de l’engagement vous l’aurez donc compris se situe sur des peurs de lassitude principalement. En prenant soin de vos échanges avec votre partenaire de manière régulière, en mettant de la vie dans votre couple, vous comblerez cette peur et vous en sortirez heureux.

Et puis le mariage, pourquoi pas ?

Si en définitive on s’aime, qu’on est heureux et que les enfants vont bien, pourquoi le mariage qui est également une fête où on proclame cet amour vous ferait peur ? C’est important dans un couple de montrer à l’autre qu’on tient à lui/elle au point de vouloir prendre cet engagement. C’est aussi montrer à sa famille la réelle importance de notre conjoint qui vient se greffer à notre noyau familial de l’enfance.

Et au final, c’est l’engagement qui sauve.

Un couple qui s’aime et qui s’est promis fidélité pour le restant de ses jours a moins peur de la séparation. Ils se sont préparés au mariage, ils savent que c’est un réel travail de trouver une harmonie à deux (et à plusieurs quand les enfants arrivent, on essaye de mettre tout le monde au diapason) et donc les deux êtres en question ne s’arrêtent pas qu’aux aspects superficiels de l’amour. Dès lors, ils peuvent dire qu’ils s’aiment vraiment et en profondeur. Ils aiment les défauts de l’autre et continuent de faire des efforts, car c’est ça la beauté du mariage : grandir ensemble, ne pas s’arrêter sur des broutilles.

Messieurs, allez chercher vos bagues de fiançailles et préparez la plus belle soirée du monde, car elle marquera l’histoire de votre couple jusqu’à ce que la mort vous sépare. Et pour les personnes désireuses de recevoir les 50 questions d’Olivier Florant, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre formulaire à la rubrique « Newsletter ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *